Séisme : une nuit de cauchemar à Lorca

  • A
  • A
Séisme : une nuit de cauchemar à Lorca
Les bâtiments du centre-ville de Lorca, dans le sud de l'Espagne, n'ont pas tenu le choc du séisme.@ REUTERS
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Après le séisme, plusieurs milliers d'habitants ont passé la nuit dehors.

Les habitants de Lorca, en Murcie, ont vécu une nuit cauchemardesque. La ville a été frappée mercredi soir par deux tremblements de terre, de magnitudes 4,4 et 5,1, qui ont causé la mort de huit personnes, parmi lesquelles figuraient notamment une femme enceinte et un adolescent.

Un centre-ville anéanti

Des milliers d’habitants n’ont pas dormi chez eux, mais dehors, à côté des gravats. Quelque 20.000 personnes se sont retrouvées dans la rue, tentant de trouver le sommeil enveloppées dans des couvertures de survie. La plupart d’entre elles ont perdu leur maison dans le séisme.

De nombreux bâtiments du centre-ville de Lorca n’ont en effet pas résisté.

Marie-Thérèse Florès, qui travaille au Consulat de France, ne semble pas s’étonner des dégâts occasionnés sur le clocher de l’église, qui s’est écroulé devant les caméras de télévision. Lorca, témoigne-t-elle pour Europe 1, est "une ville historique, avec des vestiges anciens, qui n’ont pas tenu le coup". "C’était quand même très vétuste", analyse-t-elle.

"Ça n’a duré que quelques secondes, mais ça paraît une éternité" :

La deuxième secousse a été la plus violente. L’épicentre du séisme se trouvait à 7 kilomètres seulement de Lorca, ce qui explique l’ampleur des dégâts.

Les opérations de secours ont été stoppées jeudi matin, peu avant 6h. Plus aucune personne n’est portée disparue, mais un pont menace de s’écrouler.