Séisme au Népal : les secours "pressés par le temps"

  • A
  • A
Séisme au Népal : les secours "pressés par le temps"
@ AFP/IFRC/PALANI MOHAN
Partagez sur :

Depuis 48 heures, un groupe de secouristes français tente de retrouver des survivants parmi les décombres de Katmandou. Un travail sans répit où chaque minute compte.

De nombreux pays ont envoyé leur aide au Népal après le séisme qui a frappé le pays samedi, tuant des milliers de personnes. Des millions d'euros ont été débloqués, des tonnes de vivres envoyées, des hélicoptères dépêchés et des secouristes déplacés pour tenter de retrouver des vivants sous les ruines de Katmandou. Thierry Velu, chef de mission pour le Groupe d'intervention catastrophe, fouille les décombres de la capitale du Népal depuis 48 heures avec une équipe d'une dizaine de personnes. Il raconte cette "course contre la montre" à Europe 1.



Au Népal, les secours engagent "une course...par Europe1fr

La pluie et les bâtiments. Les conditions météorologiques compliquent largement le travail des secouristes : "On est gênés par l'eau parce qu'il pleut beaucoup", raconte Thierry Velu, qui ajoute que l'architecture de Katmandou rend les recherches "de plus en plus difficiles […] étant donné que nous sommes sur des anciens bâtiments, voire des monuments historiques très friables".

Depuis 48 heures, Thierry Velu et ses hommes recherchent des survivants sans répit. "On essaye de tenir grâce à l'adrénaline", confie-t-il, ajoutant : "On continue à travailler tant qu'il reste un espoir de retrouver des personnes vivantes".

Peu d'espoir. Pour les hommes de cette association directement dépêchée par Paris, chaque minute compte. "On est pressés par le temps pour sauver le maximum de personnes", décrit le secouriste français. Mais leur travail ne donne pour l'instant pas beaucoup d'espoir. "Malheureusement, pour l'heure, toutes les victimes localisées étaient décédées", déplore Thierry Velu. Le bilan du tremblement de terre continue de s'alourdir d'heure en heure. D'après le Premier ministre népalais, on peut craindre que le bilan dépasse 10.000 victimes.

>> INTERACTIF - Au Népal, un héritage culturel anéanti par le séisme

A travers ce format interactif, découvrez l'ampleur des dégâts dans les quartiers de Durbar et Patan, dans le centre de Katmandou. Pour profiter au mieux du récit, il s'ouvrira automatiquement en plein écran lorsque vous cliquerez sur "Entrer"

>> LIRE AUSSI - Séisme au Népal : certains Français miraculés

>> LIRE AUSSI - Séisme au Népal : plus de 5.000 morts, selon le dernier bilan

>> LIRE AUSSI - Séisme au Népal : les ONG face à l'urgence humanitaire

>> Europe 1 s'associe à l'appel à la générosité lancé par la Fondation de France : cliquez ici pour faire un don