Sécurité renforcée en Russie après les attentats

  • A
  • A
Sécurité renforcée en Russie après les attentats
@ TWITTER / RUSSIA RT
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Un attentat dans un trolley-bus a tué au moins 14 personnes à Volgograd, au lendemain d'une explosion meurtrière dans la gare de la ville.

L’INFO. La Russie de nouveau frappée par le terrorisme. A moins de six semaines de l'ouverture des JO de Sotchi, un attentat a touché la ville de Volgograd, déjà cible d'une attaque dimanche.

• Lundi matin, un attentat à l'explosif a dévasté un trolley-bus à Volgograd.
• La veille, un attentat-suicide avait déjà tué au moins 17 personnes dans la gare de la ville. Les deux attaques seraient liées.
• Le président Vladimir Poutine a ordonné un renforcement de la sécurité dans tout le pays.

Un véhicule totalement détruit. Il était 8h23 à Volgograd quand la déflagration a retenti dans un trolley-bus à un arrêt proche du centre-ville. Au moins 14 personnes ont été tuées. Des images montre la puissance de l'explosion, qui a dévasté le trolley-bus. 

Cet attentat est l’œuvre d'un "kamikaze de sexe masculin", selon les enquêteurs. Les explosifs utilisés présentent en outre des éléments "identiques" à ceux utilisés à la gare de Volgograd dimanche, ce qui "confirme la version d'un lien entre les deux attentats".

17 morts dans un autre attentat dimanche. La veille, un attentat attribué à une kamikaze avait fait 17 morts dans la gare de la même ville, très fréquentée alors que le week-end marquait le début de la période des fêtes pour de nombreux Russes. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier en Russie depuis près de trois ans. Il aurait été commis par une femme kamikaze, une "veuve noire", qui était recherchée depuis juin 2012.



Agrandir le plan

Sécurité renforcée dans toute la Russie. Lundi, le président Vladimir Poutine a ordonné un renforcement de la sécurité "sur l'ensemble du territoire de la Fédération de Russie". Plus de 450 représentants des forces de l'ordre ont été dépêchés à Volgograd, ainsi que 120 membres des services techniques. Déjà, dimanche, la région a été placée en état d'alerte et les mesures de sécurité ont été renforcées dans les gares et les aéroports. La rébellion islamiste cherche à établir un État islamiste dans le Caucase du Nord, et son chef, Dokou Oumarov, ennemi numéro un du Kremlin, avait appelé en juillet dans une vidéo à des attaques pour empêcher "par tous les moyens" le déroulement des JO de Sotchi.

Un attentat "lâche et barbare" pour Paris. La France a condamné un acte "particulièrement lâche et barbare". "Dans ces circonstances tragiques, la France assure les autorités et la population russes de leur pleine solidarité", a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Le département d’État américain a lui aussi condamné l'attentat, assurant le peuple russe de son soutien.

"Nous sommes aux côtés du peuple russe dans la lutte contre le terrorisme et nous condamnons fermement l'attaque à Volgograd".

sur le même sujet

L'INFO - 17 morts dans un attentat en Russie" url_id="253689"> 

L'INFO - 17 morts dans un attentat en Russie" url_id="253689"> 

LE POINT DE VUE DE - "On ne peut pas exclure le risque d'autres attentats"

L'INFO - 17 morts dans un attentat en Russie" url_id="253689">L'INFO - 17 morts dans un attentat en Russie

DECRYPTAGE - Pourquoi Poutine a gracié Khodorkovski " url_id="252915">DÉCRYPTAGE - Pourquoi Poutine a gracié Khodorkovski