Scott Baio, la star "has been" de Donald Trump

  • A
  • A
Scott Baio, la star "has been" de Donald Trump
@ Jesse Grant / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Connu dans les années quatre-vingt, l’acteur de séries prendra la parole à la convention républicaine de Cleveland.

Sur la photo de son compte Twitter, il pose fièrement aux côtés de Donald Trump, le pouce en l’air. Scott Baio, un acteur américain de seconde zone, sera l’autre star de la convention républicaine de Cleveland au cours de laquelle Donald Trump sera officiellement investi par les républicains. Le candidat voulait une convention "show biz". Finalement, peu de stars feront le déplacement.

Chachi dans la série Les Jours heureux. L’acteur, lui, sera chargé d’intervenir devant le parterre de supporters au cours de la soirée. Un choix qui laisse dubitatifs certains supporters du sulfureux milliardaire. Il faut dire que les Américains n’ont pas vu Scott Baio depuis un moment. L’acteur a complètement disparu de la circulation après avoir connu son heure de gloire, dans les années quatre-vingt, pour son rôle de Chachi dans la série Les Jours heureux (Happy Days), et dans la série Charles s'en charge.

Un come-back qui en a surpris plus d’un comme le résume très bien la comédienne, Grace Parra, sur Twitter, citée par nos confrères du Monde.fr. "Twitter parle de Scott Baio. Je pensais qu’il était mort mais en fait, il parlera à la convention républicaine, ce qui est bien pire".

Quand il parle, je comprends ce qu’il dit

C’est Donald Trump lui-même qui a demandé à l’acteur de bien vouloir prendre la parole pendant la convention. "J’étais à un gala de charité pour Donald Trump quand il m’a demandé d’intervenir à Cleveland”, a-t-il confié sur la chaîne américaine Fox News. L’acteur a également exposé les raisons pour lesquelles il a décidé de soutenir le magnat de l’immobilier reconverti en politique. "C’est très simple : quand il parle, je comprends ce qu’il dit. Il parle comme je parle. Il sait communiquer avec les gens".

La convention de Cleveland qui débute lundi, s’annonce spectaculaire. Donald Trump a promis un rassemblement "show-biz". Certes, il y aura la musique, les chapeaux à éléphant (le symbole du parti républicain) et le traditionnel lâcher de ballons rouges, blancs et bleus. Melania, Ivanka, Tiffany, Eric, Donald Jr : les membres de la famille Trump se succéderont sur scène dans la Quicken Loans Arena pour vanter les qualités de leur champion, ainsi que quelques élus et sportifs, sans compter Scott Baio donc, unique "star" de la télé qui fait le déplacement.

Une longue liste d’absents. Car la liste des absents donne le tournis. Pour tenter de renverser la vapeur, Mike Pence a invoqué la figure vénérée de Ronald Reagan. "Comme ce président que nous admirons tant, Ronald Reagan, Donald Trump comprend les angoisses et les aspirations du peuple américain comme personne ne l'a fait depuis Reagan", a-t-il déclaré à la télévision Fox News Channel. Mais nombre de républicains redoutent la défaite de leur candidat et ceux qui visent une réélection au Congrès craignent que s'afficher à ses côtés soit synonyme de déroute électorale.