Scènes de liesse au Zimbabwe après la démission historique de Robert Mugabe

  • A
  • A
Scènes de liesse au Zimbabwe après la démission historique de Robert Mugabe
Des milliers de Zimbabwéens sont descendus dans les rues de la capitale après l'annonce de la démission du président.@ MARCO LONGARI / AFP
Partagez sur :

La population d'Harare a salué bruyamment mardi l'annonce de la démission du président Robert Mugabe, qu'elle attendait avec impatience depuis des jours.

EN IMAGES

Le plus vieux dirigeant en exercice de la planète, Robert Mugabe, 93 ans, a mis fin mardi à son règne autoritaire de trente-sept ans à la tête du Zimbabwe en présentant sa démission de la présidence du pays, poussé de plus en plus vers la sortie par l'armée, son propre parti et la rue au terme d'une semaine de crise. Très attendue, l'annonce du départ du chef de l'Etat a été saluée par des milliers de personnes en liesse, dansant dans les rues de la capitale Harare, accompagnées d'un concert de klaxons des voitures.

Z7

Z4

Z1

Une page se tourne. "Je suis si heureux que Mugabe soit parti", a réagi Tinashe Chakanetsa, 18 ans. "Trente-sept ans de dictature, c'est pas rien. Maintenant je rêve d'un nouveau Zimbabwe dirigé par le peuple et non une seule personne. J'ai hâte de trouver un boulot une fois que l'économie sera remise sur pied", a-t-il ajouté. "Nous sommes tout simplement tellement heureux. Enfin les choses changent", a lancé Togo Ndhlalambi, coiffeur de 32 ans. "On se réveille depuis si longtemps en attendant ce jour. Ce pays a traversé tant de périodes difficiles."

Z6

Z9

L'armée célébrée. La population n'a pas manqué de saluer mardi les forces militaires, qui ont participé à la chute du président en intervenant mercredi dernier. Depuis une semaine, l'armée contrôlait le pays et essayait d'obtenir en douceur la reddition du chef de l'Etat.

Z8

Son portrait décroché. Des Zimbabwéens euphoriques ont immédiatement retiré le portrait de Robert Mugabe qui trônait dans le centre de conférences d'Harare où le parlement était réuni mardi en session extraordinaire.

Z3

Mnangagwa déjà acclamé. Certaines personnes brandissaient aussi des photos du chef de l'armée zimbabwéenne, Constantino Chiwenga, et de l'ex-vice-président Emmerson Mnangagwa, dont le limogeage, ce mois-ci, est à l'origine de l'intervention de l'armée pour contraindre Robert Mugabe à se retirer de la scène politique. Au centre de conférences, un militant a déjà remplacé le portrait de Robert Mugabe par celui de Emmerson Mnangagwa. Cet ancien bras droit du président est désormais en passe de succéder au maître jusque-là incontesté du Zimbabwe.

Z5

Tous crédits photo : ©AFP