Scènes d'horreur au Cambodge

  • A
  • A
Scènes d'horreur au Cambodge
@ REUTERS
Partagez sur :

Une bousculade à Phnom Penh a fait 347 morts selon un nouveau bilan.

La Fête de l'eau, la principale fête traditionnelle cambodgienne, a viré au drame. Lundi soir, à Phnom Penh, une bousculade monstre sur un pont de la capitale cambodgienne a causé la mort de 357personnes, selon un bilan définitif établi par le Premier ministre Hun Sen. Un premier bilan faisait état de 456 victimes, avant d'être revu à la baisse. Par ailleurs, au moins 755 personnes ont été blessées.

Regardez ce reportage de la chaîne Euronews :

Des millions de Cambodgiens se trouvaient dans la ville à Phnom Penh pour assister aux courses de bateaux, aux concerts et aux feux d'artifice de la Fête de l'eau. Le drame a eu lieu dans la soirée sur le pont qui relie Phnom Penh et Diamond Island, petite île du fleuve Mékong sur laquelle se tenaient les festivités.

Un rumeur à l'origine du drame

"Nous étions en train de traverser le pont vers Diamond Island lorsque les gens ont commencé à pousser de l'autre côté. Il y avait beaucoup de cris et de panique", a raconté Kruon Hay, 23 ans, qui se trouvait encore sur les lieux. "Les gens ont commencé à courir et ils tombaient les uns sur les autres. Je suis tombé moi aussi. Je n'ai survécu que parce que d'autres gens m'ont relevé. Beaucoup de gens ont sauté dans l'eau."

Les causes de la catastrophe n'étaient pas encore clairement identifiées mais une rumeur s'est semble-t-il propagée parmi les festivaliers selon laquelle le pont n'était pas stable. "Alors la panique a commencé. Il y avait trop de monde et ils n'avaient nulle part où aller", a précisé le porte-parole du gouvernement. D'autres témoins évoquent l'électrocution de plusieurs personnes, un incident qui aurait provoqué un mouvement de panique. Dans la cohue consécutive, beaucoup ont péri écrasés, d'autres ont préféré sauter dans l'eau et sont mortes noyées.

Pierre Régis Martin, médecin à l'hôpital Kossamak de Phnom Penh, raconte sa matinée éprouvante :

"La pire tragédie au Cambodge depuis plus de 31 ans"

Le Premier ministre Hun Sen a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Il a déclaré que les causes de la bousculade meurtrière n'étaient pas encore déterminées. "Il est nécessaire d'enquêter davantage sur ce qui s'est passé", a-t-il dit, annonçant qu'une commission allait être constituée à cet effet. "C'est la pire tragédie au Cambodge depuis plus de 31 ans et la fin du régime de Pol Pot."

"Nous étions en train de traverser le pont vers Diamond Island lorsque les gens ont commencé à pousser de l'autre côté. Il y avait beaucoup de cris et de panique", a raconté Kruon Hay, 23 ans, qui se trouvait encore sur les lieux. "Les gens ont commencé à courir et ils tombaient les uns sur les autres. Je suis tombé moi aussi. Je n'ai survécu que parce que d'autres gens m'ont relevé. Beaucoup de gens ont sauté dans l'eau."

Mardi matin, des festivaliers hébétés se sont rassemblés en silence près des lieux du drame. Le pont, dont la police avait interdit l'accès, était toujours jonché de tongs abandonnées, de vêtements et de bouteilles d'eau.