Scarlett Johansson, la pub et le conflit israélo-palestinien

  • A
  • A
Scarlett Johansson, la pub et le conflit israélo-palestinien
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

POLÉMIQUE - L'actrice n'est plus l'ambassadrice d'une ONG à cause d'une publicité pour une marque de sodas israélienne.

L'INFO. Sa pub pour une marque de soda a fait pschitt. L'actrice américaine Scarlett Johansson se retrouve au coeur d'une polémique pour avoir tourné un spot vantant les mérite de SodaStream, une marque israélienne de machine à sodas pour les particuliers, et pour l'avoir défendue dans une tribune, indique Le Parisien. Or SodaStream est étroitement lié aux colonies israéliennes en territoire palestinien. Résultat, l'actrice a été contrainte de renoncer à son rôle d'ambassadrice pour l'ONG Oxfam.

Un spot maudit ? Le spot en question ne semble pas porter chance, puisqu'il a déjà été écarté de la finale du Superbowl. La raison ? Une phrase qui moque Coca et Pepsi, partenaires de la chaîne Fox. Mais la publicité fâche aussi en raison de sa protagoniste, Scarlett Johansson, devenue ambassadrice de la marque israélienne.

Oxfam montre au créneau... Car l'actrice est aussi ambassadrice de l'ONG Oxfam, spécialisée dans la lutte contre la pauvreté. Et l'organisation n'a pas apprécié que son égérie vante aussi les mérites d'une marque dont "le business en provenance des colonies alimente la pauvreté et va à l'encontre des droits de la communauté palestinienne", cite Le Point, précisant que l'ONG se dit aussi "opposée à tout commerce en provenance de ces colonies qui sont illégales au regard du droit international".

... Et Scarlett Johansson réplique. Scarlett Johansson a décidé de répondre à Oxfam, via une tribune publiée sur le Huffington Post. Elle assure n'avoir "jamais voulu être la figure d'un quelconque mouvement social ou politique dans le cadre de [son] contrat avec SodaStream". Et ajoute qu'elle est "partisane d'une coopération économique et sociale entre Israéliens et Palestiniens", affirmant même que SodaStream "construit un pont pour la paix entre Israël et Palestine en employant des salariés des deux pays, qui ont les mêmes salaires et les mêmes droits". Un message qui n'a visiblement pas changé la donne puisque l'ONG Oxfam a annoncé jeudi que l'actrice avait renoncé à son rôle d'ambassadrice.

sur le même sujet, sujet,

MUR - Battir, le village d’irréductibles Palestiniens

EN FRANCE - Scarlett Johansson attaque un éditeur français