Sarkozy soigne Medvedev

  • A
  • A
Sarkozy soigne Medvedev
@ REUTERS
Partagez sur :

Le chef de l’Etat a souligné l’attachement de son homologue à la question des droits de l’homme.

Un président soucieux de ne pas froisser son homologue russe. Nicolas Sarkozy a invité mardi le président russe Dmitri Medvedev à aller au bout de ses réformes, notamment contre la corruption, au soir de la deuxième journée de la visite d'Etat du numéro un russe en France.

Les deux chefs d'Etat avaient quelques heures avant inauguré l'exposition "Sainte Russie", au musée du Louvre, événement phare de "l'Année croisée France-Russie".

Medvedev érigé en défenseur des droits de l'homme

Reste que Nicolas Sarkozy n'a évoqué la question des droits de l'homme en Russie que pour se féliciter de "l'attachement" de Medvedev à les défendre, dans un discours prononcé en préambule du dîner offert au couple présidentiel russe à l'Elysée. "Votre attachement à l'état de droit, au respect des lois, à la sécurité juridique, à la défense des droits de l'homme facilite beaucoup le rapprochement entre nos deux pays", a ajouté le président français.

Appel à la coopération

Nicolas Sarkozy a multiplié les appels à une coopération tous azimuts entre Paris et Moscou, citant la lutte contre la prolifération nucléaire, en particulier en Iran, contre le terrorisme, l'extrémisme et les trafics. Il a également encouragé la coopération pour la paix au Proche-Orient et en Asie. Le chef de l’Etat a également dit vouloir "tourner la page de la guerre froide" et plaidé pour "une Europe réconciliée, où les rancoeurs du passé s'effacent devant la volonté de construire l'avenir ensemble".