Sarkozy et les blagues belges

  • A
  • A
Sarkozy et les blagues belges
@ CAPTURE ECRAN RTBF
Partagez sur :

VIDEO - L'ex-président a remis la Légion d'honneur au ministre belge Didier Reynders à Bruxelles.

C'était sa première apparition publique depuis sa mise en examen, jeudi dernier, pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt. Nicolas Sarkozy a remis mercredi à Bruxelles la Légion d'honneur au ministre belge des Affaires étrangères. Cette décoration avait été décernée à Didier Reynders avant l'élection présidentielle de 2012, perdue par Nicolas Sarkozy, mais sa remise officielle n'a pu être faite que ce mercredi.







Souriant, faisant de l'humour, Nicolas Sarkozy a fait l'éloge de Didier Reynders "son ami depuis plus de 20 ans" devant près de 300 invités."Je suis simplement heureux d'être à vos côtés ici à Bruxelles", a déclaré Nicolas Sarkozy. "Je n'ai pas vocation à m'installer, je suis juste de passage ... Je repartirai ce soir", a-t-il assuré, sourire aux lèvres, alors que l'installation de riches Français en Belgique -  au premier rang desquels Gérard Depardieu - pour des raisons fiscales a suscité une vive polémique en France,

L'ancien chef de l'Etat a aussi implicitement critiqué la taxe à 75% proposée par François Hollande. "Tu as supprimé des impôts jugés confiscatoires, avec des taux à 52, ou à 55% ... Je précise que je ne parle que de la Belgique…", a fait remarquer Nicolas Sarkozy, s'adressant à Didier Reynders. 

Des plaisanteries à la pelle

Nicolas Sarkozy a ensuite rendu un hommage appuyé à Didier Reynders, qui avant de diriger les Affaires étrangères, a été ministre des Finances pendant 12 ans, une "période durant laquelle se sont succédé 10 ministres français", a-t-il relevé, sur le ton de la plaisanterie.

L'ancien président était arrivé à bord d'une voiture escortée au Palais d'Egmont, sans adresser un mot aux nombreux journalistes qui l'attendaient, évitant ainsi toute question qui fâche. Les médias français avaient d'ailleurs protesté car la cérémonie était réservée aux détenteurs d'une carte de presse belge.