San Bernardino : la tueuse avait tenté en vain de contacter des islamistes

  • A
  • A
San Bernardino : la tueuse avait tenté en vain de contacter des islamistes
@ AFP
Partagez sur :

La terroriste à l'origine de l'attaque de San Bernardino avait tenté plusieurs fois d'entrer en contact avec des groupes islamistes, a-t-on appris jeudi.

Tashfeen Malik, la jeune femme qui avec son mari Syed Rizwan Farook a tué 14 personnes le 2 décembre à San Bernardino, en Californie, avait tenté sans succès d'entrer en contact avec de nombreux groupes islamistes dans les mois qui ont précédé la tuerie, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale américaine. Elle n'a reçu aucune réponse de ces groupes.

Le seul lien actuellement connu entre Tashfeen Malik et l'Etat islamique est le serment d'allégeance qu'elle a prêté au groupe djihadiste sur Facebook au moment de l'attaque.

Un parcours qui s'éclaircit. Dans le cadre de l'enquête, des plongeurs du FBI et de la police locale ont fouillé jeudi le petit lac de Seccombe à San Bernardino, non loin du lieu de la tuerie. Un responsable de la police n'a pas précisé ce que recherchaient les plongeurs. Les noms de Malik et de Farook étaient apparus par le passé au cours d'enquêtes sur d'autres personnes mais n'avaient pas particulièrement attiré l'attention des services de sécurité, a-t-on poursuivi. Syed Rizwan Farook et Tashfeen Malik s'étaient radicalisés avant de se rencontrer sur Internet et parlaient entre eux de djihad et de martyre dès la fin 2013, a déclaré mercredi le directeur du FBI, James Comey.