Sahel : l'appel du frère d’un otage

  • A
  • A
Sahel : l'appel du frère d’un otage
Partagez sur :

Le frère d'un des otages français s'est adressé samedi aux ravisseurs dans une vidéo.

Clément Legrand, le frère d'un des otages français retenus au Sahel, s'est adressé samedi aux ravisseurs dans une vidéo, transmise à l'AFP, dans laquelle il affirme: "Nous ne comprenons pas pourquoi tout est bloqué". La vidéo a été adressée par les familles des otages au site internet Sahara Médias, qui avait publié en septembre une vidéo des otages, a indiqué la porte-parole des familles, Mireille Blain.

 "C'est une idée qui a été prise en famille", a déclaré à l'AFP Alain Legrand, père de Pierre Legrand. Cette démarche, qui traduit l'"exaspération" face au manque d'informations dont se plaignent les proches, "est une démarche commune des proches des employés de la Satom", a confirmé auprès de l'AFP Frédéric Cauhapé, beau-frère de Marc Féret. "Cela fait 27 mois et on n'a pas de nouvelles", a-t-il dit.
Dans la vidéo aux ravisseurs, Clément Legrand déclare : "Nous ne comprenons pas pourquoi tout est bloqué".

Pour autant, l'envoi de cette vidéo ne plait pas à tout le monde. C'est notamment le cas de Françoise Larribe, épouse du salarié d'Areva retenu et elle-même otage plus de cinq mois par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avant d'être relâchée le 24 février 2011 : "Non je ne m'associe pas à cette démarche", a-t-elle répondu à l'AFP. "J'en avais connaissance et y étais formellement opposée. Je n'ai pas d'autre commentaire à faire", a-t-elle ajouté.