Russie: Oumarov revendique les attentats

  • A
  • A
Russie: Oumarov revendique les attentats
@ Capture écran
Partagez sur :

Le chef rebelle tchétchène a revendiqué mercredi le double attentat suicide de Moscou.

Le chef rebelle tchétchène Dokou Oumarov, alias Abou Oussman a revendiqué personnellement mercredi la responsabilité du double attentat suicide qui a fait 39 morts lundi dans le métro de Moscou. L’oinformation, révélée par le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE) a été confirmée par le site internet indépendantiste tchétchène Kavkazcenter. Il a également juré poursuivre les actions contre des objectifs russes, dans une déclaration vidéo diffusée sur ce site internet.

"Sur une vidéo réalisée le 29 mars 2010, Dokou Abou Oussman a déclaré que cette attaque (du métro du Moscou, ndlr) était une action de vengeance au carnage (...) d'habitants tchétchènes et ingouches exécutés" par les forces russes le 11 février près du village d'Archty, en Ingouchie, écrit le site.

Ce groupe terroriste "l'Emirat du Caucase" a déjà revendiqué un attentat à la bombe qui a provoqué le déraillement d'un train express entre Moscou et Saint-Pétersbourg, faisant 26 morts, le 28 novembre 2009.

Cette revendication intervient également le jour où un nouvel attentat en Russie a fait 12 morts au Daguestan, autre république instable du Caucase, deux jours après le double attentat de Moscou.

"Une question d'honneur"

Vladimir Poutine a estimé mardi que c'était une question d'honneur pour les forces de sécurité russes de retrouver les commanditaires des attentats. "Nous savons qu'ils se terrent, mais c'est une question d'honneur pour les organismes d'exécution de la loi de racler les fonds des égouts pour les ramener à la lumière du jour".

Moscou est confronté depuis plus de dix ans au Nord-Caucase à une insurrection islamiste dans les républiques du Daghestan et d'Ingouchie. Ces rébellions font suite aux deux guerres menées par les forces russes en Tchétchénie.