Russie : Obama tourne la page de la Guerre froide

  • A
  • A
Russie : Obama tourne la page de la Guerre froide
Partagez sur :

Le président américain a jeté mardi les bases d'un nouveau partenariat commercial et stratégique avec Moscou. Sans occulter la question du respect des droits fondamentaux.

En finir avec le "jeu à tout ou rien" entre les Etats-Unis et la Russie : c'est le message principal que Barack Obama a délivré mardi à Moscou devant la Nouvelle école économique qui forme une partie des futures élites russes. Au deuxième jour de sa visite en Russie, le président américain a confirmé qu'il entendait bien tourner définitivement la page de la Guerre froide.

Assurant que "l'Amérique veut une Russie forte, prospère et pacifique", le chef de la Maison blanche a insisté : ce "doit être plus qu'un nouveau départ entre le Kremlin et la Maison Blanche, même si cela aussi est important. Cela doit être un effort soutenu entre les peuples américain et russe pour identifier les intérêts communs, étendre le dialogue et la coopération et paver la voie du progrès".

Lundi, Barack Obama et son homologue russe Dmitri Medvedev avaient conclu un accordpour réduire le nombre de têtes nucléaires dans leur arsenal.

Mais dans son discours mardi, le président américain n'a pas occulté la question du respect de l'Etat de droit. Il a appelé le gouvernement russe à combattre la corruption et à faire respecter le droit dans l'économie. Barack Obama a notamment cité l'Ukraine et la Géorgie, deux ex-républiques soviétiques dont l'ambition de rejoindre l'Alliance atlantique est vue d'un mauvais oeil au Kremlin. "La courbe de l'Histoire nous montre que les gouvernements qui sont au service du peuple survivent et prospèrent, pas les gouvernements qui ne sont au service que de leur propre puissance", a conclu Barack Obama.

> Obama éclipsé par Michael Jackson

> Retrouvez l'intégralité du discours de Barack Obama sur le blog de François Clemenceau, l'envoyé spécial d'Europe 1 à Moscou