Russie-corruption : dix ans de camp requis contre un ex-ministre

  • A
  • A
Russie-corruption : dix ans de camp requis contre un ex-ministre
En 2016, Oulioukaïev avait été pris en flagrant délit en train de recevoir un pot-de-vin, selon les enquêteurs. @ MAXIM ZMEYEV / AFP
Partagez sur :

Alexeï Oulioukaïev avait été pris en flagrant délit en train de recevoir un pot-de-vin de deux millions de dollars. 

Le parquet russe a requis lundi 10 ans de camp à régime sévère contre l'ex-ministre russe de l'Economie, Alexeï Oulioukaïev, accusé de corruption.

Un jugement sans précédent. "Je demande de reconnaître coupable Alexeï Oulioukaïev et de le condamner à 10 ans de camp à régime sévère", ainsi qu'à une amende de 500 millions de roubles (environ 7 millions d'euros), a déclaré le procureur, Boris Neporojny. Il s'agit du responsable gouvernemental le plus haut placé arrêté et traduit devant la justice en Russie depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine il y a 17 ans.

Pris en flagrant délit. Ministre de l'Economie entre 2013 et 2016, Alexeï Oulioukaïev, 61 ans, est accusé d'avoir exigé deux millions de dollars au puissant patron du géant pétrolier Rosneft, Igor Setchine, proche de Vladimir Poutine, en échange d'une autorisation pour la vente à Rosneft de la part de l'Etat dans le producteur pétrolier Bachneft. "La culpabilité du prévenu en ce qui concerne l'obtention d'un pot-de-vin est entièrement prouvée", a affirmé le procureur. Arrêté en novembre 2016, Alexeï Oulioukaïev a été pris en flagrant délit en train de recevoir un pot-de-vin, selon les enquêteurs.

Du vin plutôt que des dollars, selon OulioukaïevAssigné à résidence depuis son arrestation, Alexeï Oulioukaïev nie les allégations et affirme avoir cru que le sac qui lui a été remis alors, qui pesait 22 kilos, contenait du vin haut de gamme. "Bien sûr, le prévenu savait que le sac contenait de l'argent (...) et il a personnellement pris ce sac avec le pot-de-vin de deux millions de dollars qui lui était destiné", assure pour sa part le procureur Boris Neporojny, en qualifiant d'"absurdes" les explications de Alexeï Oulioukaïev.