Russie : cinq ans de camp pour avoir diffusé des vidéos pro-ukrainiennes

  • A
  • A
Russie : cinq ans de camp pour avoir diffusé des vidéos pro-ukrainiennes
Un blogueur russe a été condamné à cinq ans de camp de travail pour avoir mis en ligne des vidéos pro-ukrainiennes.
Partagez sur :

Un blogueur russe a été condamné mercredi en Sibérie à cinq ans de camp de travail pour avoir mis en ligne des vidéos pro-ukrainiennes.

Un blogueur russe a été condamné mercredi en Sibérie à cinq ans de camp de travail pour avoir mis en ligne des vidéos pro-ukrainiennes, a annoncé l'ONG russe Sova, dénonçant un jugement "trop sévère". Un tribunal de Tomsk, en Sibérie occidentale, a reconnu Vadim Tioumentsev coupable d'incitation à la haine interethnique et d'activités extrémistes, a précisé cette ONG, spécialisée dans l'étude de la xénophobie. Par ailleurs, Vadim Tioumentsev s'est vu interdire d'utiliser internet pendant trois ans, selon la même source.

Des ONG s'indignent. Dans des vidéos diffusées sur Youtube, Vadim Tioumentsev a notamment appelé à expulser de Russie les réfugiés originaires des régions rebelles ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk, les accusant d'"avoir trahi l'Ukraine". La Russie "semble déterminée à empêcher la liberté d'expression sous quelque forme que ce soit", a dénoncé dans un communiqué Mark P. Lagon, président de l'ONG américaine Freedom House.

Plus de 9.000 morts. Un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre Kiev et les rebelles prorusses, soutenus par Moscou, a fait plus de 9.000 morts depuis son déclenchement en avril 2014. Les autorités russes ont renforcé le contrôle de l'Internet et de la société civile depuis le retour au Kremlin de Vladimir Poutine en mai 2012. La semaine dernière, une militante politique russe a ainsi été condamnée à deux ans de camp de travail pour "séparatisme" après avoir partagé sur un réseau social un appel à manifester pour l'autonomie de sa région du sud-ouest de la Russie.