Russie: amené vivant à la morgue, il y meurt

  • A
  • A
Russie: amené vivant à la morgue, il y meurt
@ REUTERS
Partagez sur :

Déclaré mort à son domicile, il avait été immédiatement placé en chambre froide.

Un Russe de 57 ans a été placé à la morgue près de Pskov (ouest) alors qu'il présentait encore des signes de vie, et y est décédé, ont rapporté mercredi des médias et les forces de l'ordre. "Le 4 février, un homme de 57 ans a été déclaré mort à son domicile, amené le même jour à la morgue et placé en chambre froide", a indiqué le comité d'enquête dans un communiqué.

"Le corps était encore chaud"

Mais "l'examen médico-légal du corps mené le 6 février a montré qu'il était encore vivant lorsqu'il a été amené à la morgue", a indiqué la même source.
Selon le site d'information local pln-pskov.ru, "quand le médecin légiste a extrait le corps de la chambre froide, ils ont remarqué des pupilles encore claires et l'absence de taches cadavériques, alors que le corps était encore chaud". "Le légiste a appelé les médecins de l'hôpital (où se trouve la morgue, ndlr), qui ont constaté que les pupilles réagissaient à la lumière", a ajouté le site. Le média a précisé que la chambre froide était débranchée à cette saison, en raison des températures extérieures négatives. Le Comité d'enquête a précisé que l'homme était ensuite décédé.

L'homme avait initialement été déclaré mort par les services d'urgence après avoir été retrouvé sans connaissance à son domicile. Selon l'agence Ria Novosti, de premières vérifications ont établi qu'en l'absence de personnel et de médecins, les proches de personnes décédées plaçaient eux-mêmes les corps en chambre froide dans cette morgue de la région de Pskov.