Rubygate : la saga continue

  • A
  • A
Rubygate : la saga continue
Des émissaires envoyés au Maroc ont essayé de falsifier la date de naissance de la jeune femme.@ Montage photo Reuters
Partagez sur :

Des émissaires envoyés au Maroc ont essayé de falsifier la date de naissance de la jeune femme.

Berlusconi, Ruby, les affaires continuent. Un journal italien Il Fatto Quotidiano révèle que des émissaires ont été envoyés au Maroc pour changer la date de naissance de la jeune femme d'origine marocaine.

Tentative de falsification ?

Depuis 4 mois, Ruby est au coeur du scandale sexuel qui éclabousse Berlusconi. A l'époque des faits, elle était mineure. Les émissaires italiens auraient donc essayé de corrompre l'état civil marocain. Une révélation qui fait s'écrouler la défense de Berlusconi qui a toujours affirmé avoir des preuves de la majorité de Ruby.

Les avocats de Silvio Berlusconi prétendent avoir découvert que Karima El Mahroug n’aurait été déclarée dans les registres que deux ans après sa naissance. Elle avait donc 18 ans et non 16 ans à l’époque des faits, affirment-ils.

Le père de Ruby dément, sa fille était mineure

Mais le père de l’intéressée, Mohammed El Mahrou, dément formellement ces informations. Selon les déclarations de son avocat au quotidien Il Corriere della Sera, sa fille serait devenue majeure il y a quatre mois seulement. Elle était donc bel et bien mineure au moment des faits.

Le Cavaliere est convoqué le 6 avril prochain devant les juges pour prostitution de mineure. Silvio Berlusconi est soupçonné d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec Ruby. La jeune femme a reconnu avoir participé à trois reprises à des parties fines dans l’une des résidences du dirigeant. Mais elle a toujours nié avoir eu des rapports intimes avec lui.