Royaume-Uni : les conservateurs perdraient leur majorité absolue

  • A
  • A
Royaume-Uni : les conservateurs perdraient leur majorité absolue
La Première ministre Theresa May pourrait perdre sa majorité absolue. @ Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :

Selon les premières estimations, le parti de la Première ministre Theresa May serait en tête des élections législatives, mais perdrait sa majorité absolue. 

Les conservateurs de la Première ministre britannique Theresa May seraient en tête des élections législatives mais perdraient leur majorité absolue, selon les premières projections publiées à la clôture des bureaux de vote jeudi. Les Tories décrocheraient 314 sièges, contre 330 dans l'assemblée sortante, tandis que les travaillistes de Jeremy Corbyn gagneraient 32 sièges à 266 mandats, selon une estimation Ipsos/MORI.

Vers un échec cinglant pour Theresa May ? Si ces projections étaient confirmées, cela signifierait un échec cinglant pour Theresa May, qui a convoqué ces élections anticipées dans le but de conforter sa majorité en vue des négociations du Brexit. Theresa May disposait dans le Parlement précédent d'une majorité de 17 voix.

Quant aux indépendantistes écossais du SNP, ils perdent une vingtaine de sièges, avec 34 sièges, et les Libéraux-Démocrates sont en progression avec 14 sièges. Le parti europhobe Ukip a lui disparu du Parlement, selon ces projections.

Un scrutin qui impactera les négociations pour le Brexit. Le scrutin, auquel 47 millions de Britanniques sont appelés à participer, a été déclenché trois ans avant le terme de la législature par Theresa May, qui espère obtenir une majorité renforcée pour négocier librement un Brexit "dur" avec le bloc des 27.

La Première ministre veut "un mandat clair pour négocier le meilleur accord possible", quand Jeremy Corbyn, vétéran de l'aile gauche du Labour, veut, lui, adopter un ton plus conciliant avec Bruxelles et garder un accès au marché unique européen.