Royaume-Uni : le rêve du Brexit "est en train de mourir", estime Boris Johnson

  • A
  • A
Royaume-Uni : le rêve du Brexit "est en train de mourir", estime Boris Johnson
Boris Johnson a démissionné de son poste de ministre des Affaires étrangères. @ ADRIAN DENNIS / AFP
Partagez sur :

"Nous nous dirigeons vraiment vers le statut de colonie" de l'UE, a écrit l'ex-ministre des Affaires étrangères dans sa lettre de démission adressée à la Première ministre Theresa May.

Boris Johnson, qui a démissionné lundi de son poste de ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, a estimé lundi que le rêve du Brexit était "en train de mourir".

Partisan d'un Brexit dur. "Nous nous dirigeons vraiment vers le statut de colonie" de l'UE, a écrit Boris Johnson dans sa lettre de démission adressée à la Première ministre Theresa May, critiquant son projet de maintenir des relations économiques étroites avec Bruxelles après le Brexit. Partisan d'un Brexit dur, l'ex-ministre a déploré que "ce rêve est en train de mourir".

En quittant ses fonctions, Boris Johnson, 54 ans, met fin à une collaboration pour le moins difficile avec la dirigeante conservatrice, qui l'avait nommé à ce poste en juillet 2016 dans la foulée du référendum sur le Brexit, une manière de donner des gages aux eurosceptiques de son parti. Il a été remplacé par Jeremy Hunt, qui avait soutenu le maintien du Royaume-Uni dans l'UE.

Un autre ministre a démissionné. Dimanche soir, un autre membre du gouvernement de Theresa May, David Davis, a quitté l'exécutif britannique, plongeant celui-ci dans la crise à moins de neuf mois de la sortie théorique du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévu en mars 2019.