Royaume-Uni : face aux pénuries, les supermarchés rationnent laitues et brocolis

  • A
  • A
Royaume-Uni : face aux pénuries, les supermarchés rationnent laitues et brocolis
Le n°1 de la grande distribution britannique doit rationner ses clients@ DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :

À cause d'une mauvaise récolte en Espagne, les clients britanniques se voient rationnés de courgettes, de brocolis et de laitue.

Deux des principales chaînes de supermarchés britanniques ont commencé à rationner leurs laitues et brocolis pour faire face aux pénuries de légumes en provenance d'Espagne, ont-elles annoncé vendredi.

Seulement  deux à trois laitues par personne. Tesco, n°1 britannique de la grande distribution, impose depuis cette semaine à ses clients de ne pas acheter plus de trois laitues iceberg par personne, a indiqué un porte-parole du groupe. "Nous rencontrons des problèmes de stocks du fait du mauvais temps en Espagne", a expliqué ce porte-parole, précisant que la totalité des enseignes du groupe au Royaume-Uni est concernée.

Son concurrent Morrisons, 4ème groupe de distribution britannique, a lui été plus radical, fixant la limite à deux laitues et trois brocolis par client, a indiqué un porte-parole. "Nous avons mis en place des quotas (...) pour nous assurer du bon approvisionnement de nos clients réguliers", a-t-il expliqué.

Pénuries et hausse des prix au Royaume-Uni. Une partie de l'Espagne a subi fin décembre des pluies diluviennes, suivies d'une vague de froid en janvier qui a notamment touché les régions maraîchères du sud du pays, avec des chutes de neige exceptionnelles. Ces événements climatiques ont affecté la production de fruits et de légumes, bien qu'en partie cultivés sous serres.

Conséquence de ce mauvais temps, le Royaume-Uni subit également des pénuries de courgettes, aubergines et céleris depuis plusieurs semaines, sans que ces légumes ne soient jusqu'ici rationnés. La pénurie, qui pourrait durer jusqu'au printemps, a toutefois entraîné des hausses de prix, des chaînes de supermarchés ayant été contraintes d'importer des légumes en provenance de pays plus lointains, dont les États-Unis.

Des clients mécontents. De nombreux supermarchés ont ainsi placé des messages au-dessus notamment de leurs présentoirs à salades. "Désolé : temporairement en rupture de stock", indiquait l'un d'eux vendredi matin dans un magasin Tesco situé à proximité de la cathédrale Saint-Paul de Londres. "Je recherche des courgettes depuis une semaine", a expliqué une cliente londonienne d'un magasin Morrisons. Ce supermarché proposait vendredi matin des courgettes à 3,53 livres (4,1 euros) le kilo : "ça alors, je ne paierai pas ce prix !", a protesté cette quinquagénaire.

De nombreux clients ont réagi à ces pénuries et hausses des prix sur les réseaux sociaux, publiant notamment des photos d'étals vides assorties des hashtags #courgettecrisis ("crise de la courgette") et #lettucecrisis ("crise de la laitue").





Une lente récupération pour la laitue. Selon le ministère espagnol de l'Agriculture, la production de fruits et légumes devrait se rétablir dans les prochaines semaines, mais pour les légumes cultivés à l'air libre, la récupération "sera plus lente, en particulier pour la laitue". L'Espagne est le premier producteur et exportateur de fruits et de légumes de l'Union européenne. La France et le Royaume-Uni sont ses deux premiers clients.