Rome : une bombe explose en marge de la visite de Hollande

  • A
  • A
Rome : une bombe explose en marge de la visite de Hollande
@ VIRGINIE RIVA/ EUROPE1
Partagez sur :

VIDEO - Une bombe a explosé à côté d'une église française, alors que le chef de l’État rencontre vendredi le pape François au Vatican.

L'info. Alors que François Hollande vient d'arriver au Vatican, à Rome, où il doit rencontrer le pape François, vendredi, une bombe artisanale a explosé dans la matinée à côté d'une égalise française. La sécurité du chef de l'Etat a donc été renforcée, selon l'envoyé spécial d'Europe 1, au Vatican.

L'église saint-Yves des Bretons. Une bombe artisanale a explosé dans la nuit de jeudi à vendredi à proximité d'une église gérée par la France, à quelques heures de la visite de François Hollande au Vatican, a-t-on appris auprès de l'ambassade de France au Saint-Siège. Dans la rue où la bombe a explosé, se trouve "l'église Saint-Yves des Bretons, qui fait partie des pieux établissements de la France à Rome et Lorette", a dit la secrétaire de l'ambassadeur de France près du Saint-Siège. 

Que des dégâts matériels. L'explosion de la bombe artisanale, vers 01h30 n'a fait que des dégâts matériels, "brisant une vitrine d'un immeuble et endommageant trois voitures stationnées" dans le Vicolo della Campana, une petite rue du centre historique de la capitale italienne, a précisé la police et selon le quotidien italien Corriere della Sera.
"Trois voitures ont été endommagées et il y a de nombreux éclats de verre sur le sol", rapporte la correspondante d'Euyrope1 à Rome. "Trois fenêtres d'un immeuble de la rue ont été soufflée", a-t-elle précisé, soulignant que l'attentat a été commis "à 800 mètres du lieu où François Hollande doit donner une conférence de presse à midi, après sa rencontre avec le pape François".

plan-de-rome

Pas de revendication. "Aucun acte de revendication n'a été pour l'instant retrouvé ni transmis aux autorités", a précisé la secrétaire de l'ambassadeur de France près du Saint-Siège. Selon elle, "l'une des hypothèses envisagées est celle d'un acte lié à la visite du président de la république" française. La bombe était en cours d'analyse vendredi matin par les artificiers des carabiniers de Rome, qui se sont rendus sur place.

Tension pour cette première visite. François Hollande rencontre vendredi matin au Vatican le pape, un entretien qui devrait être marqué par des convergences sur les crises internationales et la justice sociale, mais un désaccord profond sur les évolutions sociétales. C'est la première fois que le président français, qui s'est rendu quatre fois en Italie, franchira les murs du petit Etat, vingt mois après son élection.

Défenseur de la laïcité et promoteur de projets sur le mariage pour tous et la fin de vie qui froissent l'Eglise, le chef de l'Etat socialiste a souhaité rencontrer le pape François, "grande autorité morale", qui peut être "utile" dans le règlement de la crise syrienne et du conflit israélo-palestinien. François Hollande souhaite aussi, selon l'un de ses conseillers, adresser "un message fort de dialogue et d'attention" aux catholiques. Il est impopulaire auprès de la majorité d'entre eux à l'approche des élections municipales et européennes. 


sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Rencontre Hollande-pape François vendredi

 ANALYSE Hollande, un athée très discret

QUESTION - Cette tradition doit-elle perdurer ?

DECRYPTAGE - François, un pape moderne ?

ANALYSE - Trierweiler "plombe" Hollande

L'INFO - Fin de vie : une loi en 2014

ZOOM - Quel sens à la visite de Hollande ?