Rome : un Airbus atterrit sur une roue

  • A
  • A
Rome : un Airbus atterrit sur une roue
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un avion de la compagnie Wizz Air a été victime de son train d'atterrissage en arrivant à Rome.

Tout est bien qui finit bien. Ou presque. Seuls trois personnes ont été légèrement blessées dans l'atterrissage d'urgence effectué samedi matin par un Airbus A320 de la compagnie Wizz Air sur l'aéroport de Rome-Fiumicino, rapporte l'AFP, citant l'agence de presse italienne Ansa et plusieurs médias transalpins.

Problème de train d'atterrissage. Alors qu'il devait atterrir sur l'aéroport plus petit de Ciampino, le pilote de l'Airbus - en provenance de Bucarest - a demandé à se poser sur celui plus grand de Fiumicino. Il a dû faire se poser son avion avec un seul côté du train d'atterrissage."Ce fut un atterrissage dangereux, réalisé avec beaucoup de maîtrise", a expliqué à la chaîne Sky TG24 un dirigeant de la police aux frontières de l'aéroport romain. "Le pilote, qui est italien, a réussi à poser l'appareil avec une seule roue tout en réalisant un atterrissage en douceur", a-t-il encore salué.

wizz air

© Capture Twitter @emergenza24

Trois personnes en état de choc. Une fois à l'arrêt, l'avion s'est penché sur un côté comme le montre une photo amateur. Les pompiers, la police aéroportuaire et les carabiniers sont ensuite arrivés très vite sur place. L'alerte rouge avait été déclenchée, en prévision du pire, et deux hélicoptères et douze ambulances dépêchés par précaution près de la piste.
Les 165 passagers de l'appareil, en majorité Roumains, ont été évacués par le toboggan. Seuls trois d'entre eux ont été légèrement blessés. En état de choc, ils n'ont pas subi de traumatisme corporel et n'ont pas été conduits à l'hôpital après avoir été auscultés par une équipe médicale sur place.

"Nous avons eu peur". Interrogé à la sortie de l'aéroport par Sky TG24, Pietro, un Roumain qui voyageait en famille a confié la terreur qui régnait dans l'appareil. "Nous avons eu peur, comme tout le monde. Par miracle, tout s'est bien passé, il n'y a pas eu de problème particulier", s'est-il réjouit, soulagé. "Nous avons compris qu'il y avait un problème quand nous devions atterrir à Ciampino", a-t-il ajouté. "Ils ne nous ont rien dit. Et une fois à Fiumicino, au moment de l’atterrissage, la vitesse a baissé et nous avons seulement senti les vibrations, mais rien d'autre", a encore confié Pietro, qui n'a vu "que des passagers choqués, mais pas blessés".

Retards attendus. La piste où l'avion a atterri a été fermée, ce qui devrait entraîner samedi matin des retards dans le programme des vols vers et à partir de l'aéroport romain. Par ailleurs, une enquête a été ouverte par l'Agence nationale italienne de sécurité des vols (ANSV) pour déterminer la cause de l'avarie.