Rohingyas : "Je ne suis pas restée silencieuse", se défend Aung San Suu Kyi

  • A
  • A
Rohingyas : "Je ne suis pas restée silencieuse", se défend Aung San Suu Kyi
Aung San Suu Kyi s'est défendue de son silence face au persécutions de Rohingyas@ EZRA ACAYAN / POOL / AFP
Partagez sur :

"Je ne suis pas restée silencieuse", a déclaré la prix Nobel de la paix, critiquée sur la scène internationale pour son manque d'empathie envers cette communauté musulmane persécutée.

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi s'est défendue mercredi d'"être restée silencieuse" sur le drame des musulmans rohingyas de Birmanie, lors d'une conférence de presse au côté du secrétaire d'État américain Rex Tillerson.

Aung San Suu Kyi se défend de son mutisme. "Je ne suis pas restée silencieuse", a déclaré la prix Nobel de la paix, critiquée sur la scène internationale pour son manque d'empathie envers cette communauté musulmane persécutée en Birmanie, dont plus de 600.000 membres ont fui au Bangladesh en deux mois et demi.