Rohingyas : en Birmanie, "un niveau de violence extrême"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La grand reporter d'Europe 1, Gwendoline Debono, a passé plusieurs jours au Bangladesh. Elle a pu échanger avec plusieurs réfugiés Rohingyas. Tous, quel que soit leur village d'origine, décrivent la violence extrême des soldats birmans. 

L'exode des Rohingyas de Birmanie a franchi jeudi le cap symbolique du demi-million de réfugiés arrivés au Bangladesh depuis fin août, une crise humanitaire suivie de près par l'ONU qui n'aura toutefois pas pu se rendre dans la région comme prévu. La grand reporter d'Europe 1, Gwendoline Debono, a passé plusieurs jours au Bangladesh. Elle a pu échanger avec plusieurs réfugiés Rohingyas. Tous, quel que soit leur village d'origine, décrivent la violence extrême des soldats birmans.