Rohani : "il faut un gouvernement fort à Damas"

  • A
  • A
Rohani : "il faut un gouvernement fort à Damas"
Partagez sur :

EXCLUSIF - Le président iranien était l'invité exceptionnel d'Europe 1 et de France 2, mercredi à 20 heures.

EXCLUSIF

"En Syrie, notre première priorité est de combattre le terrorisme", annonce le président iranien Hassan Rohani, dans une interview exclusive accordée à Europe 1 et France 2 et diffusée mercredi. La crise syrienne et la coopération bilatérale entre Paris et Téhéran seront en effet au cœur de l'entretien avec son homologue français François Hollande, le 17 novembre prochain. 

"Quel pays a réussi à combattre le terrorisme sans un gouvernement central fort ?" Pour Hassan Rohani, "il ne s'agit pas d'une personne, d'un individu. Il s'agit d'une nation, du peuple syrien, de la sécurité et de la stabilité de la Syrie. Je pense que certains sont en train de faire dévier les vraies interrogations. Est-ce que, sans le rétablissement d'un gouvernement fort à Damas, il est possible de combattre le terrorisme ? Quel pays a réussi à combattre le terrorisme étranger sans un gouvernement central fort ?", s'interroge le président iranien.


Rohani : "en Syrie, notre première priorité est...par Europe1fr

"Il faut le retour de la sécurité". Un "gouvernement fort" dirigé par Bachar al-Assad ? "En Syrie, notre première priorité est de combattre le terrorisme. Il faut le retour de la sécurité, que les gens regagnent leur foyer. Ensuite, nous souhaitons que le peuple syrien décide pour son sort", conclut-il.

zz

"Pas le droit de nous immiscer dans les affaires intérieures d'un autre pays". Lors de son entretien sur Europe 1, Vladimir Poutine avait assuré que la Russie n'était pas mariée avec Bachar al-Assad et que des discussions avec un autre interlocuteur étaient envisageables. François Hollande, lui, a refusé d'imaginer qu'Assad soit candidat Hassan Rohani est-il sur la même ligne ?  "Nous n'avons pas le droit de nous immiscer dans les affaires intérieures d'un autre pays. Est-ce à nous de  désigner les candidats ? C'est au peuple syrien d'en décider."

Retrouvez l'interview complète du président iranien :


Interview exclusive d'Hassan Rohani, président...par Europe1fr