Rodina : Homeland à la sauce russe

  • A
  • A
Rodina : Homeland à la sauce russe
@ Reuters
Partagez sur :

DE KABOUL A GROZNY - Rossia1, chaîne d'Etat, va diffuser un Homeland sauce russe. Oubliez le sergent Brody, Washington et Kaboul. Bienvenue chez  Braguine, entre Russie et Tchétchénie.

Homeland, la série globe-trotter. Homeland (mère patrie), n'aura jamais aussi mal porté son nom. La série à succès popularisée dans sa version américaine est une vraie globe-trotter, et se répand, adaptation après adaptation, dans le monde entier. A l'origine, Homeland s'appelle en réalité Hatufim, du nom de la série israélienne créatrice du concept. A l'époque, l'intrigue campe deux soldats de Tsahal libérés après 17 ans de captivité au Liban.

Succès mondial de la série américaine. Le succès foudroyant de la série suscite rapidement les convoitises outre-Atlantique. Les droits sont alors rachetés par Showtime Originals, qui adapte la trame à la situation américaine : un G.I, consacré héros de guerre, rentre d'Afghanistan après plusieurs années de captivité.

>> LIRE AUSSI : L'étonnant succès des programmes israéliens à l'étranger 

De la sauce barbecue au bœuf Stroganoff. Nouvelle étape pour Hatufim ou Homeland, comme vous voulez, qui va poursuivre son tour du monde, comme le rapporte le site de Courrier International. Baigné dans la sauce barbecue et les accents U.S, le concept va prendre le goût du bœuf stroganoff et le ton moscovite. En effet, la chaîne de l'Etat russe Rossia1 a diffusé la bande-annonce de Rodina, traduction littérale de Homeland, dont les douze premiers épisodes devraient envahir les écrans au printemps 2015.    

De Brody à Braguine. Rodina sera une série 100% made in Russia. Elle ne devrait rien avoir à envier à son alter ego américain, puisqu'elle sera réalisée par Pavel Louguine, auteur de Taxi-Blues, Luna-Parc, La Noce ou encore L'île, et que les personnages principaux seront incarnés par la crème des acteurs russes. Niveau scénario, oubliez le sergent Brody et l'agent du FBI Carrie Mathison, exit la captivité à Kaboul et les intrigues du Pentagone. Le héros principal s'appelle Alexeï Braguine, un soldat russe de retour au pays après six ans de captivité en Tchétchénie. Il est accueilli par Anna Zimma, spécialiste de l'anti-terrorisme chargée de déterminer s'il n'est pas acquis à la cause des rebelles de Grozny.

>> LIRE AUSSI : Le top des séries les plus attendues de 2014

Fiction patriotique ? A travers la série, c'est une vision du conflit tchétchène qui sera délivrée à l'écran. Et nul doute que Rodina, diffusée sur la chaîne publique russe, devrait présenter une version "officielle" de l'histoire. En effet, Vladimir Poutine avait présenté à l'époque cette guerre comme l'une de ses grandes réussites. Et l'avait utilisé comme un des arguments majeurs pour sa réélection.