Retrouvailles UE-Chine sur fond de tensions autour du dalaï lama

  • A
  • A
Retrouvailles UE-Chine sur fond de tensions autour du dalaï lama
Partagez sur :

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a mis en garde mercredi l'Europe contre toute interférence dans les affaires intérieures de la Chine, lors d'un sommet avec l'UE, dans une allusion au Tibet et au dalaï lama, qui s'apprête à se rendre dans plusieurs pays européens.

Dirigeants européens et chinois se sont retrouvés mercredi en sommet à Prague avec l'intention de faire face ensemble à la crise économique, mais avec le risque de voir les tensions autour du dalaï lama, sur le point d'entamer une visite en Europe, reprendre le dessus.

La réunion est censée célébrer la réconciliation après une brouille fin 2008. Pékin avait alors annulé le précédent sommet UE-Chine, prévu en décembre en France, au moment où Paris assurait la présidence tournante de l'Union européenne, afin de protester contre une rencontre entre le président Nicolas Sarkozy et le leader spirituel des bouddhistes tibétains.

Le sommet de mercredi a réuni côté européen le président tchèque Vaclav Klaus, dont le pays préside aujourd'hui le bloc des 27 pays, celui de la Commission européenne José Manuel Barroso ainsi que le diplomate en chef de l'UE, Javier Solana. La Chine était représentée notamment par son Premier ministre Wen Jiabao et son ministre des Affaires étrangères, Yang Jiechi.

L'heure étant aux retrouvailles, les deux parties devaient s'efforcer d'éviter les sujets qui fâchent, en se concentrant sur les dossiers économiques. A noter que Pékin presse notamment l'UE de lui accorder le statut d'économie de marché, ce qui lui permettrait d'être moins exposée aux taxes antidumping. Et proteste contre les limites fixées aux exportations technologiques européennes.