République dominicaine : Liana sera jugée

  • A
  • A
République dominicaine : Liana sera jugée
Christophe Guillon a été libérée, mais son épouse, Liana, reste en prison et sera jugée pour trafic de drogue.@ FRANCE TV
Partagez sur :

Cette Française a été arrêtée en avril avec 11 kilos de cocaïne dans sa valise. Son mari a été libéré.

Le cauchemar continue pour Liana Guillon. Cette Française a été arrêté fin avril avec 11 kilos de cocaïne dans son bagage à main, à l’aéroport de Puerto Plata, en République dominicaine, où elle venait de passer sa lune de miel. Elle sera jugée pour trafic international de substance contrôlée. Son mari, Christophe Guillon, arrêté en même temps qu’elle, a quant à lui été libéré lundi.

>> A lire aussi : République dominicaine : deux Français en enfer

Assistée par un traducteur, Liana Guillon, âgée d’une quarantaine d’années, a tenté de se défendre devant les magistrats. "Nous avons cinq enfants dont nous devons nous occuper, nous travaillons tous les deux et nous avons une bonne vie en France", a-t-elle martelé, ajoutant qu’elle travaillait dans le service public.

"Pertinence des preuves"

Mais le tribunal a approuvé "la légalité, la suffisance et la pertinence des preuves" la mettant en cause. En revanche, pour son mari, "il n’a pas été démontré qu’il y ait eu connaissance des faits et il n’y a aucune preuve qu’il ait un lien" avec les faits.

L’avocate de Liana Guillon, arrêtée avec son bébé de 14 mois qui avait rapidement été ramené en France, a réclamé l’annulation d’une vidéo utilisée comme preuve et montrant les déambulations du couple dans l’aéroport. Cette pièce versée au dossier constitue selon elle "une violation des droits de la défense et du principe d’égalité", car le couple n’était pas informé qu’il était filmé.

Un bagage substitué ?

Pour Marie-Odile Guillon, la sœur de Christophe, invitée d'Europe 1 il y a quelques jours, "il y a eu un échange de bagage, dans le bus ou à l’hôtel", expliquait-elle au micro d’Europe 1 mercredi. "Il n’a pas eu besoin de nous dire qu’il était innocent. On a tout de suite compris que c’était un piège ou une erreur", a-t-elle insisté.

Cette hypothèse ne convainc pas le parquet de Saint-Domingue. S’appuyant sur les images de vidéosurveillance de l’aéroport, il affirme qu’à aucun moment Liana Guillon n’a perdu son bagage de vue.

En attendant un procès dont la date n’est pas encore définie, Liana Guillon reste en prison. Le Quai d’Orsay affirme qu’elle bénéficie de la protection consulaire, pour s’assurer qu’elle est bien traitée, mais ses proches sont inquiets : comme son mari, elle se trouverait dans un état psychologique et physique préoccupant.