REPORTAGE - Les Hongrois vident leurs comptes

  • A
  • A
REPORTAGE - Les Hongrois vident leurs comptes
@ REUTERS
Partagez sur :

 Par crainte d’une faillite, beaucoup transfèrent leurs économies à l’étranger.

Les Hongrois ont peur pour leurs économies. La monnaie locale, le Forint, a perdu 20% de sa valeur en trois mois face à l'euro. L’Union européenne comme le FMI ont, pour le moment, décidé de suspendre leurs négociations sur une aide éventuelle, en raison des lois constitutionnelles controversées adoptées le 1er janvier dans le pays.

"Je n'ai plus confiance"

Alors que le pays s’enfonce jour après jour un peu plus dans la crise, les Hongrois, grandes fortunes comme classes moyennes, craignent de perdre toute leur épargne. Beaucoup décident de transférer toutes leurs économies à l’étranger, dans les pays voisins comme l'Autriche ou la Belgique pour pouvoir les placer en euros.

A Budapest, Zita, universitaire, a décidé de vider son compte épargne pour le transférer en Belgique. Un lieu plus sûr à l’abri de la dévaluation mais aussi à l’abri du gouvernement, dirigé par le Premier ministre Viktor Orban, qui est "capable de tout", selon elle.

"La propriété privée n’est plus sacrée", explique t-elle :

 

Avec la nouvelle Constitution, "il n’y a même plus le droit à la propriété privée", s’inquiète Zita. "Je n’ai plus confiance", ajoute la jeune femme. Des craintes fondées puisque le gouvernement a commencé à nationaliser des fonds de pension privés pour se refinancer.