Relations russo-américaines à un niveau "très dangereusement bas" : le Kremlin d'accord avec Trump

  • A
  • A
Relations russo-américaines à un niveau "très dangereusement bas" : le Kremlin d'accord avec Trump
Les deux chefs d'Etat sont d'accord pour qualifier le niveau de relations entre les Etats-Unis et la Russie de "dangereusement bas".@ Mikhail KLIMENTIEV / SPUTNIK / AFP
Partagez sur :

La Russie a réagi aux propos de Donald Trump qui qualifiait le niveau des relations russo-américaines de "très dangereusement bas" : elle partage "totalement cette opinion".

C'est un accord sur le désaccord. Le Kremlin a déclaré vendredi être d'accord avec les propos du président américain Donald Trump, qui a affirmé la veille que le niveau des relations russo-américaines était à un niveau "très dangereusement bas".

"Déficit de coopération et de collaboration." "Nous partageons totalement cette opinion. Le danger vient d'un déficit de coopération et de collaboration dans les domaines qui sont vitaux pour nos deux pays et nos deux peuples", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Nous avons dit à plusieurs reprises que toute cette soit-disant histoire (sur une ingérence russe présumée dans l'élection américaine) était totalement absurde et sans fondement", a-t-il ajouté.

Sanctions. Les accusations d'ingérence russe dans l'élection présidentielle ont figuré parmi les principales motivations des nouvelles sanctions contre Moscou, adoptées à une majorité écrasante par les parlementaires américains. Donald Trump a promulgué mercredi ces sanctions tout en prenant distance avec elles et blâmant le Congrès. "Nos relations avec la Russie sont à un plus bas historique et très dangereux", a-t-il tweeté jeudi  Moscou a pour sa part dénoncé ces nouvelles sanctions comme "une déclaration de guerre économique totale contre la Russie", qui marquent "la fin des espoirs russes pour une amélioration des relations avec la nouvelle administration américaine".

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov doit rencontrer ce week-end aux Philippines le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, avec lequel il s'est entretenu au téléphone jeudi, afin d'évoquer les relations entre les deux pays.