Relance de l'adhésion turque à l'UE : pour le FN, "le scandale continue"

  • A
  • A
Relance de l'adhésion turque à l'UE : pour le FN, "le scandale continue"
Le FN s'est insurgé mardi contre la relance du processus d'adhésion de la Turquie à l'UE.@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

POLITIQUE - La relance des pourparlers entre l'Union européenne et la Turquie en vue d'une adhésion a été considéré comme un "scandale" par le FN mardi.

Le Front national a dénoncé mardi dans un communiqué "le scandale" de la relance de la procédure d'adhésion de la Turquie à l'UE, avec l'ouverture d'un nouveau chapitre dans les négociations d'adhésion. "C'est un scandale démocratique et politique sans précédent", affirme le parti dirigé par Marine Le Pen.

La Turquie et les "barbares" de Daech. "En effet, cette ouverture intervient alors que nous obtenons chaque jour la confirmation très grave que la Turquie commerce bel et bien avec les barbares de l'Etat islamique. Après la contrebande de pétrole, plusieurs sources de presse viennent ainsi de révéler que 25.000 tonnes de coton en 15 jours ont été importées par la Turquie depuis la Syrie", soutient le FN, qui voit un "double jeu abject de l'Etat turc".

"Folle politique". "Bruxelles poursuit donc aveuglément sa folle politique à l'égard de la Turquie, méprisant au passage les opinions publiques européennes qui rejettent massivement l'adhésion de ce pays à l'Union européenne", s'indigne encore le parti d'extrême droite.

Comme attendu, l'UE a relancé lundi les négociations d'adhésion avec la Turquie, dont elle attend une meilleure coopération sur la crise migratoire et une lutte accrue contre l'organisation Etat islamique, avec l'objectif notamment d'assécher le commerce lucratif de pétrole des djihadistes.