Reiss : Paris réfute les propos de l'ambassadeur d'Iran

  • A
  • A
Reiss : Paris réfute les propos de l'ambassadeur d'Iran
Partagez sur :

La France a confirmé mardi qu'elle était prête à accueillir l'universitaire française Clotilde Reiss à l'ambassade de France.

La France a assuré mardi qu'elle mettait tout en oeuvre pour obtenir la libération de Clotilde Reiss, démentant formellement des déclarations contraires de l'ambassadeur d'Iran à Paris.

"Les autorités iraniennes ont été informées depuis plusieurs semaines que l'ambassade de France à Téhéran était prête à accueillir Clotilde Reiss dès lors que celle-ci bénéficierait d'une mesure de remise en liberté, ce qui n'est toujours pas le cas à ce jour," déclare le Quai d'Orsay dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères indique encore avoir convoqué l'ambassadeur d'Iran à Paris après qu'il a déclaré que son pays avait proposé une mesure de liberté conditionnelle assortie d'une assignation à résidence à l'ambassade de France à Téhéran pour Clotilde Reiss pendant la durée de son procès pour espionnage, en ajoutant que son offre était restée sans réponse de la part de Paris.

Le Quai d'Orsay a dit réfuter "catégoriquement" des informations en reprochant au diplomate d'être "mal informé.

> Iran : sortie de prison de la franco-iranienne Afshar