Regain de tension en Cisjordanie

  • A
  • A
Regain de tension en Cisjordanie
Partagez sur :

Une fusillade entre les forces de sécurité et des militants du Hamas a fait six morts dimanche en Cisjordanie, trois jours après l'engagement pris par Mahmoud Abbas devant Barack Obama d'assurer la sécurité du territoire.

Trois policiers palestiniens, deux membre du Hamas et un civil palestinien ont été tués dimanche lors d'échanges de tirs à Qalqilya, dans le nord de la Cisjordanie, suscitant une nouvelle tension entre le Fatah et le mouvement islamiste. L’affrontement a éclaté dans la nuit quand des policiers de l'Autorité palestinienne sont intervenus dans un quartier de la ville pour arrêter Mohammad Samman, un chef militaire du mouvement islamiste.

Mohammad Samman, recherché par Israël, et un autre membre des Brigades Ezzedine al-Qassam, sont morts de même que le propriétaire de la maison dans laquelle ils s’étaient retranchés.

Le Hamas a déploré cet incident, imputé aux "agents sionistes", termes visant les forces loyales à Abbas. Les forces israéliennes avaient abattu jeudi un chef de l'aile militaire du Hamas près de Hébron, en Cisjordanie. Le mouvement islamiste a affirmé que des hommes du Fatah avaient participé à sa traque, ce que le Fatah a démenti.

"Les forces de sécurité palestiniennes frapperont d'une main de fer quiconque nuira aux intérêts du peuple palestinien", a déclaré Mahmoud Abbas, dimanche. Il a qualifié de "hors-la-loi" les activistes du Hamas.

Le Fatah et le Hamas ont eu depuis février au Caire cinq sessions de dialogue de réconciliation sous la supervision de l'Egypte. Le 19 mai, un nouveau gouvernement palestinien dirigé par Salam Fayyad a prêté serment, mais les islamistes du Hamas ont d'emblée affirmé qu'ils ne le reconnaîtraient pas.