Regain d'optimisme à Bangkok

  • A
  • A
Regain d'optimisme à Bangkok
Les inondations qui touchent une partie de Bangkok devraient commencer à baisser d'ici quelques jours.@ DR Anaïg Servieres
Partagez sur :

La bataille du centre de la capitale thaïlandaise contre les eaux semble en bonne voie.

Les inondations qui menaçaient Bangkok ont épargné son centre-ville samedi et devraient reculer d'ici quelques jours, s'est réjoui la Premier ministre thaïlandaise. Un regain d'optimisme qui intervient alors que des dizaines de milliers de résidents ont fui la capitale en toute hâte.

Une situation meilleure qu'annoncée

La mégalopole de 12 millions d'habitants était en alerte maximum pour ce week-end de congés décrété en urgence, face à l'arrivée conjointe de masses d'eau colossales des plaines centrales du pays et de grands coefficients de marée dans le Golfe de Thaïlande.

Mais la situation en milieu de journée semble bien meilleure qu'annoncée, avec un centre-ville parfaitement au sec. Pour David Servière joint par Europe 1, la menace de l'effondrement des digues semble se réduire : "ça semble être derrière"'. "En centre ville il n'y a pas une goutte d'eau. Chez nous, on vit en bord de rivière au sud de Bangkok, on n'a pas d'eau" constate David Servière.

"Si tout le monde travaille dur (...), le niveau de l'eau à Bangkok va commencer à baisser la première semaine de novembre", a indiqué Yingluck Shinawatra, après avoir déclaré que les eaux risquaient de noyer la ville pendant un mois.

"Ça semble baisser un peu, je n'ai pas l'impression que ça empire", a témoigné Pierre Fromentin, un Français installé à Bangkok, samedi au micro d'Europe 1. "Je ne me sens pas plus inquiet que ça", a-t-il ajouté.

Les districts du nord restent très attendus

Le sourire n'est pourtant pas partagé par tout le monde. Plusieurs districts du nord sont toujours très inondés, notamment celui de Don Mueang, au nord, où le second aéroport de la ville, dans les vols intérieurs, a été fermé et dont de nombreux habitants ont été évacués. Le Centre de secours (Froc), installé dans l'aéroport, a même dû déménager après avoir été à son tour gagné par les eaux et privé d'électricité.

Certains quartiers à l'ouest du fleuve Chao Phraya suscitent de fortes inquiétudes, avec parfois jusqu'à un mètre d'eau boueuse. Pracha Promnog, patron du Froc, a notamment averti les résidents du district de Thon Buri, l'un des plus touchés, que l'eau courante ne serait distribuée que deux fois par jour suite à des problèmes techniques.

La saison de mousson, particulièrement abondante, a déjà provoqué la mort d'au moins 381 personnes en Thaïlande. Plusieurs chancelleries ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre à Bangkok.