Recensement en Australie : les "Jedi" ne font plus rire les athées

  • A
  • A
Recensement en Australie : les "Jedi" ne font plus rire les athées
Des fans australiens de Star Wars se marient devant le Chinese Theatre à Hollywood, suivant de peu la sortie de l'épisode VII de la saga, le 17 décembre 2015@ KEVORK DJANSEZIAN GETTY IMAGES NORTH AMERICA AFP
Partagez sur :

La Fondation athée indique aux Australiens qu'ils ne doivent pas inventer des croyances pour rire.

A une semaine du recensement, les Australiens athées exhortent leurs compatriotes à ne pas répondre que leur religion est "Jedi". Cette blague récurrente fait grimper artificiellement le taux de croyants dénombrés par l'État australien. La Fondation athée d'Australie rappelle dans une campagne d'affichage à ses concitoyens qu'ils doivent cocher la case "sans religion", s'ils considèrent qu'ils n'en ont aucune. On peut lire sur l'affiche : "Si vous considérez que les vieux religieux en soutane ne vous représentent pas, n'écrivez pas que vous êtes un Jedi". Les "vieux en soutane" sont figurés par l'éminent maître Yoda et d'autres personnages de la saga Star Wars.

Les blagues les plus courtes sont les meilleures. Comme toute autre religion fictive en Australie, "Jedi" n'est pas comptabilisé dans la catégorie "sans religion" mais dans "Religion non définie". Cette blague renvoie à une rumeur comme quoi si 8.000 personnes se déclaraient "Jedi", l'État devrait reconnaître cette religion. Lors du recensement quinquennal de 2001, plus de 70.500 personnes avaient répondu à la question de la religion "Chevalier du Jedi".

La "bonne parole Jedi". Peu après la parution des résultats du recensement australien, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Angleterre ou le Pays de Galles s'étaient ensuite découverts d'importants contingents de fidèles Jedi. "Cela avait lancé un phénomène mondial", avait indiqué en 2013 le Bureau australien des statistiques (ABS). Bien que ne reposant sur aucun dogme, en 2006, ils étaient 58.053 Australiens à se présenter comme Jedi. Au recensement de 2011, ce chiffre était grimpé à 64.390.