Rachida Dati "n’en peut plus" d’être députée européenne

  • A
  • A
Rachida Dati "n’en peut plus" d’être députée européenne
Partagez sur :

"Il va y avoir un drame avant que je finisse mon mandat", a-t-elle déclaré, oubliant les micros des journalistes lors du tournage d’une émission.

A peine trois mois après son élection comme députée européenne en juin dernier, Rachida Dati était déjà au bout du rouleau. En septembre dernier, lors du tournage d’un sujet de l’émission "66 minutes" qui lui était consacré, et qui a été diffusé dimanche soir sur M6, l’ancienne ministre de la Justice a oublié les micros des journalistes. Et le résultat est plutôt embarrassant.

"Tu sais où je suis ?, demande l’eurodéputée à son interlocuteur. Je suis à ma place, et je sais pas si t’entends derrière, je suis dans l’hémicycle du Parlement de Strasbourg. J’en peux plus. Je n’en peux plus. Je pense qu’il va y avoir un drame avant que je finisse mon mandat."

"Je suis obligée de rester, là, de faire la maligne, parce qu’il y a juste un peu de presse, poursuit la maire du 7e arrondissement de Paris. Et d’autre part, il y a l’élection de Barroso [le 16 septembre 2009]. Oui, oui, il va être élu. Mais si tu veux, quand t’es à Strasbourg, on voit si tu votes ou pas. Sinon ça veut dire que t’étais pas là."

Les revenus d’un député européen s’élèvent au minimum à 10.500 euros mensuels brut, selon Le Journal du Net : 6.952,91 euros brut d’indemnité mensuelle, et 3.500 euros brut d’indemnité représentative de frais de mandat. Il faut ajouter à cela une indemnité 251 euros par jour de présence pour frais de bouche et de logement, ainsi que le remboursement des frais de voyage.

Le prochain scrutin européen aura lieu en 2014. Rachida Dati va donc devoir tenir plus de quatre ans et demi à ce régime.