Elections américaines : "Quoi qu'il se passe ce soir, merci pour tout", tweete Hillary Clinton

  • A
  • A
Elections américaines : "Quoi qu'il se passe ce soir, merci pour tout", tweete Hillary Clinton
"Merci pour tout", a tweeté la candidate démocrate à la Maison Blanche, dans l'attente des résultats de l'élection. @ AFP
Partagez sur :

La nuit est riche en suspense. Alors que Donald Trump enregistre une courte avance sur sa rivale démocrate, celle-ci a remercié sur Twitter tous ses soutiens. 

48 HEURES 100% USA

Hillary Clinton et son rival Donald Trump sont au coude-à-coude... et les premiers décomptes montrent une avance du candidat républicain. Les États-clés n'ont cependant pas encore tous livré leur verdict et le suspense est à son comble. La candidate démocrate en a profité pour exprimer sur son compte Twitter sa gratitude aux personnes qui l'ont soutenue. "Quoi qu'il se passe ce soir, merci pour tout !", a-t-elle écrit, ajoutant que son équipe de campagne avait de quoi être fière.   

Partout dans le pays, les ventres sont noués chez les pro-Clinton. A Washington, au QG de campagne de la candidate, plusieurs journalistes rapportent sur Twitter que ses soutiens rechignent pour l'instant à leur parler aux journalistes. 



L'inquiétude grandit chez les pro-Clinton. A l'intérieur de la soirée électorale d'Hillary Clinton, les mines s'allongent. La voix des journalistes de CNN et de CBS, projetée sur des écrans géants, résonne dans un étrange silence.  Hillary Clinton est arrivée à New York en début de soirée pour affiner avec son équipe le discours qu'elle prononcera, quel que soit le verdict des urnes, dans un centre de conférences au toit de verre, le Javits Convention Center.

Le lieu, dans l'ouest de Manhattan, était pris d'assaut par ses supporteurs. Certains ont découvert après des heures d'attente à l'extérieur que leur billet ne leur permettrait de suivre le discours de la candidate que sur des écrans, à plusieurs centaines de mètres de la scène, dans l'immense centre de conventions. "C'est le chaos", fulminait Matthew Thompson, 36 ans, venu avec son partenaire spécialement de La Nouvelle Orléans. "Je pourrais être chez moi où j'ai un écran plus grand".

>> Suivez en direct les résultats des élections américaines sur Europe 1