Qui étaient les ravisseurs des journalistes français ?

  • A
  • A
Qui étaient les ravisseurs des journalistes français ?
Un combattant devant un graffiti au nom de l'Etat islamique d'Irak et du Levant.@ Reuters
Partagez sur :

L’ENQUÊTE - Les quatre otages libérés étaient détenus par une faction de l’Etat islamique en Irak et au Levant.

L’info. Les quatre ex-otages arrivés libres sur le sol français dimanche matin après 10 mois de captivité reviennent de loin. De très loin puisqu’ils étaient détenus par des membres de l’Etat islamique en Irak et au Levant, également connu sous le nom de Daesh. Un groupe aux convictions bien éloignées de l’Armée Syrienne Libre.

Qui sont-ils ? Daesh est indiscutablement l’organisation la plus radicale et la plus violente présente sur le sol syrien. Elle compte dans ses rangs de nombreux étrangers, ces djihadistes européens partis pour lutter en Syrie que les autorités tentent de surveiller et contrôler.

Daesh a connu un certain essor au cours du conflit qui lui a permis de prendre le contrôle de plusieurs villes du pays.  A leur arrivée, ses membres distribuent de la nourriture et nouent des alliances avec les chefs locaux. Mais rapidement, les habitants de ces localités ne supportent plus le quotidien que leur imposent ces étrangers. Humiliations, décapitations, le tout au nom d’une interprétation rigoriste de la chariah.

Un groupe en difficulté aujourd’hui. Résultat, même les membres d’Al Qaïda se détournent d’eux, et au mois de janvier dernier, les forces rebelles s’allient pour combattre les factions de l’Etat islamique en Irak et au Levant. Le groupe est alors chassé de la ville d’Alep et de ses environs, ce qui explique d’ailleurs l’accélération du rythme des libérations d’otages ces dernières semaines.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'ACTU - Le retour des otages

LES CHIFFRES - La barre des 150.000 morts dépassés en Syrie

PHÉNOMÈNE - Ces ados candidats au djihad en Syrie