Qui est le suspect du vol Northwest Airlines?

  • A
  • A
Qui est le suspect du vol Northwest Airlines?
Partagez sur :

Umar Farouk Abdulmutallab portait sur son corps un explosif puissant qu'il a essayé de faire exploser, le 25 décembre, dans un avion.

Le Nigérian de 23 ans inculpé aux Etats-Unis pour avoir tenté defaire exploser un avion en vol, avait changé de comportement "très récemment", a indiqué lundi sa famille dans un communiqué.

"La disparition et l'interruption des communications, qui avaient conduit sa mère et son père à alerter les agences de sécurité, ne correspondent pas du tout à sa personnalité et sont des développements très récents", affirme la famille Abdulmutallab, plus connue au Nigeria sous le nom de Mutallab.

Depuis son enfance, Umar Farouk Abdulmutallab, "qui avait reçu le meilleur suivi parental qui soit, n'avait jamais fait preuve d'une attitude, d'un comportement ou d'une relation qui suscite l'inquiétude", poursuit la famille qui diffuse pour la première fois un communiqué. "La famille va continuer à coopérer pleinement avec les agences de sécurité locales et internationales dans cette enquête", assure-t-elle, et "remercie Dieu (...) qu'aucune vie n'ait été perdue dans l'incident".

Umar Farouk Abdulmutallab, fils d'un riche banquier et ancien ministre issu du nord musulman du Nigeria, a tenté vendredi de faire détoner un explosif dans un avion parti d'Amsterdam, peu avant son atterrissage à Detroit. Faisant état de liens avec Al-Qaïda, il a avoué avoir injecté à l'aide d'une seringue un liquide chimique dans une poudre qu'il avait cachée sur sa cuisse, pour tenter de faire exploser l'avion.

Le père, rendu inquiet par l'absence de communication avec son fils qui étudiait à l'étranger, "avait fait part de l'affaire aux agences de sécurité nigérianes il y a environ deux mois, et à des agences de sécurité étrangères il y a environ un mois et demi".

Après avoir obtenu un diplôme en ingénierie mécanique de l'University College de Londres, il était inscrit en gestion dans une université de Dubaï et devait obtenir son diplôme ce mois-ci. En juillet dernier, il avait exprimé le souhait de se rendre au Yémen pour suivre un cours d'été d'arabe, ce à quoi son père avait consenti. Il avait ensuite annoncé à sa famille qu'il resterait au Yémen, puis avait coupé les ponts, selon ces sources familiales.

Le Royayme-Uni a fait savoir lundi qu'il était interdit d'entrée dans le pays depuis le rejet en mai d'une nouvelle demande de visa étudiant. Il avait été placé sur la liste des personnes à surveiller après s'être vu refuser ce visa.

> Tentative d’attentat à bord d’un avion américain

> Les Etats-Unis renforcent la sécurité sur leurs vols