Qui est John Kasich, l'homme qui talonne Donald Trump dans le New Hampshire ?

  • A
  • A
Qui est John Kasich, l'homme qui talonne Donald Trump dans le New Hampshire ?
@ Andrew Burton / AFP
Partagez sur :

Soutenu par le New York Times et résolu à mener une campagne positive, le républicain John Kasich est arrivé second de la primaire républicaine du New Hampshire. 

Il est la révélation de la primaire dans le New Hampshire : avec 18% des voix, John Kasich s'est hissé à la seconde place du caucus républicain du New Hampshire, derrière Donald Trump (34%). Républicain modéré, ce gouverneur de l’Ohio était pourtant arrivée en 8e position dans l’Iowa la semaine dernière, avec 1,9% des votes seulement. Qui est ce candidat, méconnu en France ?

 Un candidat modéré et anti-clash. John Kasich n'est pas le premier à sortir du lot de façon inattendue dans le New Hampshire. L'Etat de granit a souvent surpris en plébiscitant des candidats donnés battus. C'est là par exemple que Bill Clinton avait fait son grand retour en 1992 après un automne de scandales. A l’aise sur le terrain, John Kasich a participé à plus de 100 rencontres électorales dans ce petit Etat du Nord-Est. Son pari ? Celui, audacieux, d'être positif et de se tenir éloigné du flot d'injures que se sont adressés ses rivaux ces dernières semaines. "Ce soir, (mardi soir) la lumière l'a emporté sur les ténèbres de la campagne négative", s'est-il réjoui après les résultats. 

Le chouchou du New York TimesEn janvier, c'est à lui que le New York Times a apporté son soutien parmi les candidats républicains. Pour le journal, il s'agit du "seul choix plausible pour des républicains fatigués de l'extrémisme et de l'inexpérience qui s'affichent dans cette élection". De l’expérience politique, ce candidat de 63 ans en a à revendre. Gouverneur élu en 2010, réélu en 2014, John Kasich était auparavant membre de la Chambre des représentants (1983-2001) et sénateur de l'Ohio (1979-1983). Dans un dernier message aux électeurs du New Hampshire avant le vote, il avait rappelé son bilan de gouverneur ayant "réduit les impôts, équilibré le budget, créé des emplois".



Malgré son maigre financement et son organisation limitée, par rapport à un Jeb Bush ou à un Donald Trump par exemple, John Kasich a déjà promis de continuer sa campagne positive en Caroline du Sud, où la primaire républicaine aura lieu le 20 février.