Aqmi et Al-Mourabitoune derrière les attaques de Ouagadougou

  • A
  • A
Aqmi et Al-Mourabitoune derrière les attaques de Ouagadougou
Plusieurs terroristes ont frappé la capitale burkinabé faisant dans la nuit de vendredi à samedi. @ AHMED OUOBA / AFP
Partagez sur :

PROFIL DES ASSAILLANTS - L'attaque perpétrée à Ouagadougou a été attribuée par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi). 

Des attaques terroristes dans un hôtel et un café-restaurant de Ouagadougou ont fait au moins 20 morts et plus d'une trentaine de blessés, dans la nuit de vendredi à samedi. Deux organisations terroristes ont revendiqué les attaques. 

Deux groupes terroristes revendiquent les attaques. L'attaque a été revendiquée par le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), qui l'a attribuée au groupe Al-Mourabitoune du chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar, dont la zone d'influence s'étend de l'Algérie au Niger, en passant par le Mali ou la Mauritanie. 

Des similitudes avec l'attaque de Bamako. Aqmi est connu pour l'enlèvement de sept salariés d'Areva dont cinq Français en 2010 ou encore l'assassinat de deux journalistes de RFI fin 2013. Al-Qaïda au Maghreb Islamique a agi avec le concours d'un autre groupe donc, Al-Mourabitoune. C'est la deuxième fois qu'un attentat est revendiqué conjointement par ces deux groupes. La dernière fois, c'était il y a moins de deux mois a l'hôtel Radisson Blu à Bamako, au Mali. Le 20 novembre, une attaque djihadiste avait fait 20 morts dont 14 étrangers dans la capitale malienne. Là aussi, c'est un hôtel réputé, très prisé des occidentaux, qui avait été pris pour cible par les terroristes.