Quentin Tarantino savait pour Harvey Weinstein et regrette de n'avoir rien dit

  • A
  • A
Quentin Tarantino savait pour Harvey Weinstein et regrette de n'avoir rien dit
Harvey Weinstein a produit plusieurs "classiques" de Tarantino, dont Pulp Fiction et les deux volets de Kill Bill. @ AFP
Partagez sur :

Le réalisateur, dont plusieurs films ont été produits par Weinstein, a exprimé ses regrets dans une interview accordée au New York Times. 

Quentin Tarantino passe aux aveux. Le réalisateur, dont plusieurs films ont été produits par Harvey Weinstein, a avoué qu'il connaissait depuis des décennies les pratiques de son ami, accusé de harcèlement sexuel et de viols. "J'en savais assez pour réagir plus que ce que je n'ai fait", a reconnu Tarantino dans une interview publiée jeudi dans le New York Times.

"C'était plus que les rumeurs habituelles, les ragots. Ce n'était pas des 'on dit'. Je savais qu'il avait fait plusieurs de ces choses", a regretté le réalisateur, dont plusieurs de ses "classiques" comme Pulp Fiction et Kill Bill ont été produits par Weinstein. Harvey Weinstein, ancien "tycoon" d'Hollywood devenu paria, est accusé par une quarantaine d'actrices et employées de harcèlement, agressions ou viols.

Son ancienne compagne lui avait fait part d'attouchements. Mira Sorvino, son ancienne compagne, lui a notamment fait part d'attouchements non-consentis de la part d'Harvey Weinstein, mais le réalisateur a "mis de côté", de son propre aveu cet incident, qui n'était pourtant pas le seul dont il avait eu connaissance. 

Une autre comédienne lui avait confié les mêmes agissements quelques années plus tard. Cette fois-ci Quentin Tarantino était allé voir Harvey Weinstein qui s'était alors excusé auprès de la jeune femme. Le réalisateur était même au courant d'un arrangement financier entre Harvey Weinstein et l'une de ses victimes.

Mea culpa. "J'ai marginalisé ces incidents, j'aurait dû arrêter de travailler avec lui", a-t-il reconnu. "Tous ceux qui étaient proches de lui savaient au moins une chose." "J'aurais aimé avoir agi de façon responsable devant ce que j'ai entendu", a également déclaré Quentin Tarantino, qui a précisé "espérer" que les révélations autour d'Harvey Weinstein n'affecteraient pas la popularité de ses films auprès du public.

La police de Los Angeles ouvre une enquête. La police de Los Angeles (LAPD) a également confirmé jeudi soir avoir ouvert une enquête visant Harvey Weinstein pour une agression sexuelle qui remonterait à 2013. Le porte-parole de la LAPD n'a pas identifié la victime, mais selon plusieurs médias il s'agirait d'une actrice et mannequin italienne.