Quelle défense pour George Zimmerman?

  • A
  • A
Quelle défense pour George Zimmerman?
L'accusé a indiqué qu'il renonçait à comparaître à l'audience, fixée le 8 mai.@ Reuters
Partagez sur :

La défense du tueur de Trayvon Martin repose sur une loi de Floride qui permet l'utilisation d'armes.

Le vigile de quartier George Zimmerman, qui a abattu en février en Floride Trayvon Martin, un Noir de 17 ans, va plaider non coupable de meurtre sans préméditation lors de son procès. Dans la nuit de dimanche à lundi, il a été libéré sous caution. Quelle stratégie judiciaire va-t-il déployer ? Europe1.fr fait le point.

Quelle a été son attitude ?George Zimmerman a rapidement reconnu avoir abattu le 26 février, Trayvon Martin, alors qu'il marchait dans son quartier après avoir acheté une bouteille de thé glacé et des bonbons. L'homme a estimé avoir agi en état de "légitime défense". Lors de son audition, il a assuré à la police que l'adolescent l'avait mis à terre d'un coup de poing et avait continué à le frapper au sol. Une version démentie par les caméras de surveillance mais son attitude "coopérative" avec la police lui avait été profitable. Pour preuve: il avait échappé à la prison pendant plusieurs semaines après le meurtre, la police l'ayant relâché dès la nuit des faits.

Que dit la loi ?George Zimmerman a donc choisi de plaider la "légitime défense". Ses avocats ont organisé sa défense autour de la loi "Stand your ground" (défends ton terrain) en vigueur dans l'Etat de Floride. Cette législation a été adoptée en 2005 avec le soutien du lobby des armes, la National Rifle association (NRA). Elle exempte de toute poursuites, un individu ayant fait usage de son arme, si ce dernier estime qu'en "toute raison, une telle force est nécessaire  pour se protéger lui-même ou les autres d'une mort imminente ou d'importantes blessures". La législation prévoit également qu'une personne ayant commis un "homicide justifiable" dans le cadre de la légitime défense ne fera l'objet d'aucune enquête pénale ou civile.

22.03.Etats.Unis.meurtre.Zimmerman.Martin.930.620

© REUTERS

Qu'en dit l'opinion publique ? Alors que l'affaire a suscité un vif émoi aux Etats-Unis, les avocats de George Zimmerman cherchent à "apaiser" au maximum l'opinion publique. Lors de l'audience de vendredi, George Zimmerman s'est exprimé pour la première fois publiquement, en disant aux parents du jeune Trayvon qu'il était "désolé" de la mort de leur fils. Preuve que la pression populaire a été décisive dans le cas Zimmerman, la procureure spéciale de l'Etat de Floride, Angela Corey a annoncé qu'un "grand jury" populaire ne sera pas convoqué dans cette affaire. Clairement, Me Corey veut éviter que l'émotion et la médiatisation de l'affaire aient une influence sur le jugement final ou qu'elle se fasse "déjuger" par le jury.

Que va faire Zimmerman en attendant son procès ? Le procureur Bernie De La Rionda avait demandé au juge de ne pas accorder la libération sous caution, ou de fixer cette caution à un million de dollars, tandis que la défense réclamait une libération sous caution de 15.000 dollars jusqu'au procès. Le juge Kenneth Lester a finalement fixé le montant à 150.000 dollars (113.000 euros), assorti du port du bracelet électronique, lui accordant des sorties entre 7 heures du matin et 18 heures avec l'obligation de se présenter à la police tous les trois jours. Il n'aura pas non plus le droit de détenir des armes, d'entrer en communication avec la famille de la victime, ni de boire de l'alcool. Son passeport lui a également été retiré.

George Zimmerman, filmé par les télévisions à sa sortie de la prison de Sanford, semblait porter un gilet pare-balles en-dessous de sa veste. Vendredi, sa famille s'était inquiétée des risques pour sa sécurité. L'accusé a indiqué qu'il renonçait à comparaître à l'audience, fixée le 8 mai. Il devrait vraisemblablement attendre la décision dans un lieu secret.