Que va faire Gaia dans l'espace ?

  • A
  • A
Que va faire Gaia dans l'espace ?
Construit à Toulouse par Astrium, pour le compte de l'Agence spatiale européenne (ESA), Gaia sera "cent fois plus précis" que son prédécesseur Hipparcos@ ESA–M. Pedoussaut, 2013
Partagez sur :

ZOOM - La sonde va observer un milliard d'étoiles de notre Voie lactée. Une avancée scientifique colossale.

L'INFO. Sa mission est très claire : réaliser un catalogue en 3D du ciel. Pour cela, la sonde Gaia, qui doit décoller jeudi 19 décembre de la base de Kourou en Guyane, prendra le temps d'observer 70 fois un milliard d'étoiles de notre Voie lactée.

>> VIDÉO - Revivez le lancement de Gaia en cliquant ici

Gaia, c'est quoi ? C'est en quelque sorte un télescope spatial doué d'une extrême précision. Le satellite pourra "voir" des objets dont la brillance est 400.000 fois plus faible que ceux visibles à l'œil nu. Les étoiles les plus brillantes seront localisées avec une précision comparable à la capacité d'observer un cheveu humain à une distance de 1.000 km !

Comment travaille Gaia ?

Quel trajet ? Gaia va être propulsé depuis le plancher des vaches par le lanceur Soyouz. Puis la sonde va effectuer 1,5 million de km avant de se positionner sur un emplacement privilégié d'observation, le point de Lagrange 2. C'est à cet endroit précis qu'elle va effectuer ses relevés.

Ça sert à quoi ? Gaia va mesurer la distance entre les étoiles. Mais ce n'est pas tout. Cela va permettre de déterminer leurs principales caractéristiques, leur luminosité réelle, leur âge, leur masse, leur température... Dans quelques années, l'expédition Gaia permettra de réaliser une cartographie tridimensionnelle de la Voix lactée, sorte "d'atlas du ciel", mais aussi de reconstituer l'histoire de la formation de notre galaxie.

Alain Cirou, consultant scientifique d'Europe 1, revient sur cette avancée scientifique majeure :



Gaia, un satellite hors du communpar Europe1fr

Outre la chasse aux étoiles, Gaia pourra observer plusieurs milliers d'exoplanètes ainsi que des dizaines de milliers d'astéroïdes !

Comment les données vont être traitées ? Gaia va collecter plus d'un péta-octet de données, c'est-à-dire la capacité de 250.000 DVD, ou encore l'équivalent de 2.000 ans de musique en écoute continue. En bout de chaîne, le centre de traitement des données du Centre spatial de Toulouse, un des six centres dédiés aux données Gaia en Europe, s'est doté d'une puissance de calcul de 6.000 milliards d'opérations par seconde pour digérer toutes les informations collectées.