Quatre soldats turcs tués dans deux attaques du PKK

  • A
  • A
Quatre soldats turcs tués dans deux attaques du PKK
@ ILYAS AKENGIN / AFP
Partagez sur :

Une des attaques a eu lieu dans le nord-est du pays tandis que l'autre se produisait dans le sud-est, une région à majorité kurde.

Des combattants de la rébellion kurde du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont tué quatre soldats turcs dimanche dans deux attaques séparées dans le nord-est et le sud-est de la Turquie, selon des médias turcs.

Trois militaires ont été tués et deux blessés à Ordu, une ville des bords de la mer Noire, dans le nord-est du pays, a indiqué le gouverneur de la province, Irfan Balkanlioglu, à l'agence de presse privée Dogan. Un soldat a été tué et six blessés dans une autre attaque menée par le PKK dans la province de Hakkari dans le sud-est du pays, une région à majorité kurde, a indiqué l'armée.

Huit morts vendredi.Vendredi, huit soldats turcs avaient été tués dans des combats avec le PKK dans la province de Hakkari, le bilan le plus meurtrier depuis la tentative de coup d'Etat du 15 juillet. Les attaques contre l'armée se sont multipliées depuis la fin, en juillet 2015, du cessez-le-feu, qui avait tenu pendant deux ans et demi dans le sud-est en majorité kurde. Depuis, ces attaques ont fait des centaines de morts du côté des forces de sécurité. Ces derniers mois, le gouvernement a mené des opérations militaires contre le PKK pour déloger les combattants kurdes des zones urbaines. Selon des militants, des civils sont aussi touchés par la reprise du conflit. Depuis le début du soulèvement du PKK en 1984, près de 40.000 personnes ont été tuées dans les combats. Le PKK est considéré commune une organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union européenne.