Quatre soldats français tués en Afghanistan

  • A
  • A
Quatre soldats français tués en Afghanistan
L’attaque a eu lieu dans la région de Kapisa, où stationne le contingent français.@ REUTERS
Partagez sur :

L’attaque a eu lieu dans la région de Kapisa, où stationne le contingent français de l'Otan.

Nouvelle attaque meurtrière en Afghanistan. Quatre soldats de la force internationale de l'Otan ont été tués vendredi par un militaire afghan présumé dans l'est de l'Afghanistan. "Un homme portant un uniforme afghan a ouvert le feu sur des Français, ce matin vers 8 heures dans le district de Tagab, dans la province de Kapisa", dont l'armée française a la charge, a précisé Les un responsable des forces de sécurité afghanes.

Trois des quatre militaires faisaient partie du 93ème régiment d'artillerie de montagne de Varces, en Isère.

21.01Caporal-chef Geoffrey BAUMELA-Afghanistan930620

© Sirpa presse

Le caporal-chef Geoffrey Baumela, âgé de 27ans, était présent en Afghanistan depuis septembre 2011.
21.013 - Adjudant-chef Fabrice WILLM-Afghanistan930620

© Sirpa presse

L'adjudant-chef Fabrice Willm, 43 ans, a servi sous les drapeaux pendant 25 ans. Après des missions en 2008 et en 2009-2010, il était de retour en Afghanistan depuis septembre 2011.
21.01 Denis ESTIN-Afghanistan930620

© Sirpa presse

L'adjudant-chef Denis Estin, 45 ans, était militaire de carrière depuis 28 ans. Il avait effectué deux missions Afghanistan en 2004 et 2009. Il était de retour sur place depuis septembre 2011.
21.01Svilen SIMEONOV-Afghanistan930620

© Sirpa presse

Le sergent-chef Svilen Simeonov faisait partie du  2e  régiment étranger de génie de Saint-Christol, dans le Vaucluse. Âgé de 34 ans, il avait rejoint la légion étrangère il y a dix ans. Le sergent-chef Svilen Simeonov avait effectué une première opération en Afghanistan en 2007 avant d'y retourner en septembre 2011.

Lors de ses voeux au corps diplomatique, Nicolas Sarkozy a confirmé le décès des quatre soldats français. Selon le ministère de la Défense, "une quinzaine ont été blessés dont huit grièvement". Un précédent bilan communiqué par le ministre Gérard Longuet faisait état de "huit" soldats français blessés "dont un grave".

"Le tireur présumé appréhendé"

L'attaque s'est produite vers 8 heures, selon la source afghane. D'après Didier François, journaliste à Europe1, les victimes étaient en pleine séance de sport lors de l'attaque. Le périmètre de la base française de Tagab a depuis lors été circonscrit par l'armée française, et interdite d'accès aux forces de l'ordre afghanes, a indiqué une autre source sécuritaire. Selon la force internationale de l'Otan (Isaf), "te tireur présumé a été appréhendé".

Le 29 décembre, deux légionnaires français avaient été abattus délibérément par un soldat de l'Armée nationale afghane (ANA) dont ils assuraient la formation dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, région très infiltrée par la rébellion des talibans où se trouve la vallée de Tagab.

Les quatre soldats décédés vendredi portent à 82 le nombre de militaires français tombés en Afghanistan depuis le début du conflit en 2001.