Quatre New-Yorkais exclus d'un avion pour leur apparence attaquent la compagnie

  • A
  • A
Quatre New-Yorkais exclus d'un avion pour leur apparence attaquent la compagnie
Des avions de la compagnie American Airlines. @ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Selon leur plainte, l'hôtesse de l'air leur a demandé agressivement de descendre de l'avion sans les autoriser à poser des questions.

Trois musulmans new-yorkais et un sikh ont déposé plainte devant la justice fédérale américaine. Ils réclament au total 11 millions de dollars à la compagnie American Airlines et à d'autres partenaires régionaux pour avoir été sortis d'un avion en raison de leur apparence physique.

Discrimination et humiliation. Ces quatre citoyens américains, d'origine arabe et d'Asie du sud, poursuivent American Airlines et trois partenaires régionaux (Republic Airlines, Envoy Air et American Eagle), affirmant avoir subi une discrimination, des dommages financiers, une humiliation et des souffrances mentales. Tous âgés d'une vingtaine d'années, les quatre hommes disent avoir été débarqués d'un vol American Airlines qui devait décoller de Toronto pour rentrer à New York le 8 décembre dernier, simplement en raison de leur apparence physique.

Des "commentaires racistes" des passagers. Après avoir embarqué, les quatre amis, qui s'étaient rendus à une fête d'anniversaire au Canada, ont vu une hôtesse venir leur demander de manière agressive de quitter l'appareil sans poser de questions, selon la plainte. Deux des quatre hommes avaient payé un supplément pour être surclassés en classe affaires. "Les passagers autour ont fait des commentaires racistes et intolérants, tenant leurs affaires et celles de leurs enfants près d'eux, comme si quelque chose allait se passer", ajoutent les plaignants.

La barbe ? "Ça n'aide pas". Un employé de la compagnie les a ensuite informés que le commandant de bord "se sentait mal à l'aise en raison de leur présence sur le vol" et qu'il refusait de décoller jusqu'à ce qu'ils soient redescendus de l'avion. "Les plaignants ont demandé si leur apparence physique, avec la peau mate et des barbes, était la cause de tout cela. L'employé les a regardés droit dans les yeux et leur a dit que leur apparence 'n'aidait pas'", souligne encore la plainte. Les quatre amis avaient été autorisés à prendre le vol suivant pour New York, mais pas à s'asseoir en classe affaires. American Airlines n'a pas souhaité faire de commentaires sur ce dossier.