Quand une ministre australienne ironise sur les compliments de Trump à Brigitte Macron

  • A
  • A
Quand une ministre australienne ironise sur les compliments de Trump à Brigitte Macron
@ YOAN VALAT / POOL / AFP
Partagez sur :

En janvier, le premier entretien téléphonique entre le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, et Donald Trump avait tourné court sur fond d'échanges acrimonieux sur l'immigration.

La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, a ironisé dimanche sur les remarques de Donald Trump sur l'apparence de Brigitte Macron à l'occasion de sa visite officielle à Paris jeudi. "Vous êtes en très bonne forme!", a lancé Donald Trump jeudi à Brigitte Macron, après une visite des Invalides, avant d'ajouter : "Ravissante".

"Je serais déconcertée, je pense. C'est un commentaire assez intéressant". À des journalistes qui lui demandaient si elle aurait trouvé, à la place de Brigitte Macron, le compliment flatteur ou grossier, la ministre des Affaires étrangères s'est interrogée : "Je me demande si elle aurait pu dire la même chose de lui?" "Je serais déconcertée, je pense. C'est un commentaire assez intéressant", a-t-elle dit à la télévision nationale, refusant d'interpréter davantage l'épisode, décrié sur les réseaux sociaux comme un commentaire sexiste et une référence à l'âge de Brigitte Macron (64 ans) de la part d'un président américain âgé pour sa part de 71 ans.

En janvier, le premier entretien téléphonique entre le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, et Donald Trump avait tourné court sur fond d'échanges acrimonieux sur l'immigration, selon le Washington Post. En juin un enregistrement montrant Turnbull se moquant de Trump avait à nouveau révélé des désaccords entre Canberra et Washington. Mais les deux dirigeants "s'entendent très bien", selon les propos tenus par Donald Trump en mai à l'issue d'une rencontre bilatérale.