Quand Tepco écorche le nom du Premier ministre

  • A
  • A
Quand Tepco écorche le nom du Premier ministre
@ Reuters
Partagez sur :

L'opérateur de Fukushima a présenté ses excuses à Shinzo Abe pour avoir mal orthographié son nom lors d'une visite.

Très embarrassée, la direction de la compagnie Tepco a présenté vendredi des excuses pour avoir mal orthographié le nom du Premier ministre japonais sur sa tenue de protection lors d'une visite à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. Shinzo Abe avait revêtu une combinaison blanche, un masque intégral et un casque rouge pour inspecter jeudi le complexe atomique endommagé, en compagnie de journalistes.

Le nom du chef du gouvernement était imprimé sur une étiquette placée au niveau de la poitrine. Mais sur les deux idéogrammes qui composent le nom de famille Abe, l'un était inexact.
Tepco avoue avoir malencontreusement imprimé le caractère "be" signifiant "une partie ou une division", au lieu du caractère de même prononciation exprimant "le double" ou "le nombre de fois". "C'était une erreur d'impression", a déclaré un porte-parole de Tepco. "Nous sommes vraiment désolés pour cette faute. Nous présentons nos sincères excuses au Premier ministre." Cette bévue n'arrange pas l'image de Tepco qui est régulièrement sous le feu des critiques pour sa gestion des suites du désastre de Fukushima, tant à l'étranger qu'au Japon.