Quand Romney venait convertir la France

  • A
  • A
Quand Romney venait convertir la France
Mitt Romney (à droite sur la photo) a passé plus de deux ans en France à la fin des années 60, pour tenter de convertir des Français.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Le candidat à la Maison-Blanche a passé plus de deux ans en France à la fin des années 60.

Le parcours de Mitt Romney, ce brillant homme d’affaires aujourd’hui candidat à la Maison-Blanche, a bien failli s’arrêter tout net sur une petite route de Gironde, pendant l’été 1968. Comme tous les jeunes mormons, Mitt Romney, alors âgé de 21 ans, avait été envoyé en mission à l’étranger. C’est ainsi qu’il a passé deux ans et demi à sillonner la France pour tenter de convertir, et c’est là qu’il a bien failli perdre la vie dans un accident de voiture.

"Mitt était par terre, inconscient. Il avait des bleus au visage, du sang", se souvient Dane McBride, l’un de ses compagnons de l’époque, qui dit avoir eu très peur pour son ami. "Le gendarme a écrit dans son passeport qu’il était mort", raconte-t-il au micro d’Europe 1. Après quelques jours de coma, Mitt Romney s’en sort toutefois avec quelques fractures, mais l’une des passagères de la voiture est tuée.

Romney "aime la France" :

"Nous avons parlé des milliers de personnes"

Aujourd’hui médecin en Virginie, Dane McBride raconte avoir passé des journées entières à faire du porte à porte avec Mitt Romney, dont les tempes n’étaient pas encore blanches. Le sourire commercial, en revanche, n’a pas changé.

05.11 Dane McBride était l'ami de Mitt Romney

© XAVIER YVON/EUROPE 1

Il y a quarante ans, Mitt Romney essayait de convertir les Français, comme il tente aujourd’hui de convaincre les Américains. "En général c’était non merci, parfois c’était simplement la porte qui claquait. On portait des costumes de businessmen. Nous allions en bicyclette ou en solex, nous avons parlé à des milliers de personnes", raconte Dane McBride, égrenant la liste des villes où il est passé : "Rennes, Limoges, Périgueux, Bayonne, La Rochelle…".

"Son premier retournement de situation"

De cette "mission" ardue, Mitt Romney a retiré une chose, selon son ami : "la capacité d’accepter le rejet et d’être heureux quand même". Le jeune homme semblait déjà doté de qualités de dirigeant et est devenu chef de la mission mormone en France à seulement 21 ans.

A cette époque-là, les autres missionnaires sont déprimés : sur les 160 conversions demandées par la hiérarchie, ils n’en ont obtenues que 80. Mitt Romney décide de mettre la barre à 200 et part remonter le moral des troupes avec Dane McBride. "A la fin de l’année, nous avions 203 conversions. C’était son premier retournement de situation. Il est connu pour ça. C’est un dirigeant exceptionnel", assure son ami. Pour Dane McBride, le prochain exploit de Mitt Romney sera de faire mentir les sondages et battre Barack Obama : "je l’ai dit à d’autres, pas à lui : ‘si un jour Mitt ne devient pas président des États-Unis, notre pays sera lésé’".